Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’IPPIEM hors raffinage de pétrole entame l’ année en hausse

Légère augmentation des prix dans l’industrie chimique (0,6%), la métallurgie (1,0%) et le textile (1,4%)


Libé
Dimanche 28 Février 2021

L’ indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» a entamé l’année 2021 sur une légère hausse, selon les données publiées par le Haut-commissariat au plan (HCP). Après avoir connu une évolution en dents de scie au cours de l’année écoulée, l’IPPIEM hors raffinage de pétrole a enregistré une hausse de 0,2% au cours du mois de janvier 2021 par rapport au mois de décembre 2020. Selon les explications du Haut-commissariat, cette hausse est la résultante de la hausse des prix de l’«Industrie chimique» (0,6%), de la «Métallurgie» (1,0%), de la «Fabrication de textiles» (1,4%), de la «Fabrication de boissons» (1,2%), de l’«Industrie automobile» (0,4%) et de la «Fabrication de produits métalliques, à l’exclusion des machines et des équipements» (0,3%). Dans une récente note d'information relative à l'indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière, l’institution publique affirme que cette évolution résulte également de la baisse des prix enregistrée dans les «Industries alimentaires» et dans l’«Industrie du papier et du carton» (0,1%) et dans la «Fabrication de produits en caoutchouc et en plastique» (0,9%). Soulignons que l’indice des prix à la production du secteur des «Industries manufacturières hors raffinage de pétrole» enchaîne son deuxième mois consécutif de hausse. En effet, l’indice des prix à la production a enregistré une hausse de 0,4% au cours du mois de décembre 2020 par rapport au mois de novembre 2020, en raison de la hausse des prix de la «Métallurgie» (4,1%), de la «Fabrication de boissons» (1,0%), de l’«Industrie d’habillement» (0,9%), de la «Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques» (0,4%) et de l’«Industrie chimique» et de la «Fabrication d’équipements électriques» (0,1%). La hausse de l’IPPIEM hors raffinage de pétrole observée au terme du douzième mois de l’année dernière résultait également de la baisse de 0,1% des prix enregistrée dans les «Industries alimentaires», avait souligné le Haut-commissariat dans une précédente note d’information. Pour rappel, la dernière baisse de l’indice des prix à la production a eu lieu en novembre dernier. Selon les données statistiques publiées à cette période, l’IPPIEM hors raffinage de pétrole avait enregistré une baisse de 0,1% par rapport au mois d’octobre 2020. Précisons que le recul de cet indice résultait de la baisse de 2,1% des prix de la «Métallurgie» et de 0,1% de la «Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques». Cette baisse était également attribuée à la hausse des prix au niveau des branches des «Industries alimentaires» et «Industrie chimique» (0,1%), dans la «Fabrication de textiles» (0,4%) et dans le «Travail du bois et fabrication d’articles en bois et en liège» (0,7%). Il est signaler qu’au cours du mois de janvier 2021, les données recueillies par le Haut-commissariat montrent que les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» ont connu une stagnation. Lors de la précédente hausse, en décembre dernier, les indices des prix à la production des secteurs des «Industries extractives», de la «Production et distribution d’électricité» et de la «Production et distribution d’eau» ont connu aussi une stagnation. Une tendance également observée lors du dernier recul de l’indice des prix à la production. Alain Bouithy

​Mise en place d’ un nouvel IPPIEM

 Le HCP annonce qu’il a adopté une nouvelle année de base 2018 au lieu de 2010 de l’indice des prix à la production industrielle, énergétique et minière. Selon l’institution publique, «cette nouvelle série a connu l’actualisation de l’échantillon des produits et des entreprises, la révision de la structure des pondérations et l’amélioration de la méthode de calcul », a-t-elle souligné dans une note distincte. Concernant le panier de référence, le HCP précise qu’«il a été actualisé pour contenir 351 produits et 787 variétés classés par activité, sousbranche et branche conformément à la nouvelle nomenclature marocaine des activités économiques». Et d’assurer : les pondérations des différents niveaux de cette nomenclature ont été actualisées sur la base des nouvelles données sur les structures de la production de 2018.


Lu 584 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Janvier 2022 - 19:45 Fort recul des importations des céréales

Lundi 24 Janvier 2022 - 18:48 Le dirham quasi-stable face à l'euro

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS