Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Egypte rend hommage à Mahmoud El Idrissi




La 15ème édition du Festival de la chanson arabe d'Alexandrie a rendu, vendredi soir, un vibrant hommage à l’artiste marocain, Mahmoud El Idrissi, en reconnaissance de ses multiples contributions au rayonnement de la chanson marocaine et arabe. Cette manifestation culturelle a également rendu hommage à une brochette de musiciens et artistes arabes qui, par leurs talents artistiques et présence scénique, ont contribué à la promotion de la musique arabe, notamment l'artiste égyptien Khaled Galal, Ibrahim El Mallah, Mohamed El Kahlawi, le maestro Mahmoud Abou Zeid et l'artiste tunisien Hassan Dahmani.
Mahmoud El Idrissi, l'un des virtuoses de la chanson marocaine, est considéré comme l’un des grands pionniers de la musique marocaine grâce à son style raffiné et son riche répertoire qui a marqué une génération de mélomanes. Ayant composé plusieurs titres tels "Mouhal Yensak el bal", "Wa hal ya tara yaoud", "Sber ya qalbi" et "Saâ Saîda", l'artiste Mahmoud El Idrissi chante l'amour mais également d'autres thèmes au goût des jeunes et des moins jeunes.
Le coup d’envoi du Festival international de la musique et de la chanson d'Alexandrie a été donné samedi dernier par une soirée grandiose de la star Assala Nasri qui a gratifié le public par des tubes puisés dans le répertoire de la chanson arabe avec une participation remarquable de la troupe musicale dirigée par le maestro Walid Fayed.

Libé
Lundi 24 Décembre 2018

Lu 696 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.