Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Association mondiale des services publics d’emploi tient son premier conseil d’administration sous présidence marocaine




L'Association mondiale des services publics d’emploi tient son premier conseil d’administration sous présidence marocaine
L’Association mondiale des services publics d’emploi (AMSEP) a tenu, mardi à Bruxelles, son premier Conseil d’administration depuis l’élection du Maroc à la tête de cette organisation en mai dernier, en la personne d’Abdelmounime El Madani, directeur général de l'Agence nationale de la promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC).
Devant les représentants des services publics d'emploi membres de l’association qui regroupe 87 adhérents à travers le monde, il a exposé la vision de la présidence marocaine de l’AMSEP dans la continuité de la stratégie à long terme de l’association dans la perspective d’adapter les services publics d’emploi aux changements permanents qui affectent le monde de l’emploi.
Cette vision entend en premier lieu consacrer "le positionnement de l’association au niveau mondial en tant que pôle incontournable d’expertise en matière des aspects opérationnels de l’emploi, y compris pour ce qui est de l’intermédiation sur le marché de l’emploi, la formation et insertion, l’accueil des demandeurs d’emploi, l’orientation, ou encore le service personnalisé", a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP.
Il s’agit de "mettre en valeur la composante humaine, c’est un service dédié aux personnes en faveur du développement économique", a souligné Abdelmounime El Madani qui aspire à travers sa présidence de l’AMSEP à "injecter les valeurs de l’humanité qui sont incarnées par les instances et institutions marocaines", notamment l’ANAPEC qui veut être à la hauteur des meilleures pratiques pour résoudre la problématique de l’emploi, en droite ligne avec les hautes orientations Royales.
"On affronte le fardeau le plus dangereux de notre temps, à savoir le chômage, l’inactivité avec tout ce que cela suppose en termes de sécurité, de stabilité, et d’influence sur la migration", a expliqué le directeur général de l’ANAPEC.
D’où la nécessité, a-t-il dit, de "mettre en valeur le contenu d’humanité de ce métier et garantir à tous les membres d’être à point en termes de professionnalisme et de contribution à la réalisation des orientations de chaque pays autant que celles de la communauté mondiale".
La présidence marocaine plaide ainsi, selon lui, pour approche "au service des membres dans leurs pays, mais qui revêt aussi un aspect global pour être au rendez-vous des enjeux actuels, notamment la convergence vers les objectifs du développement durable". Et de conclure que l’orientation pratique de l’organisation est "de nous positionner en tant que pourvoyeur d’expertise au profit des Etats et des instances internationales qui sont préoccupées par cette question d’insertion professionnelle et de l’emploi en général".
L’AMSEP a été fondée en 1988 par six services publics d'emploi : le Canada, la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Suède et les Etats-Unis, conjointement avec l’Organisation internationale du travail (OIT) qui reste actuellement un observateur de l’association.

Jeudi 8 Novembre 2018

Lu 547 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés