Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Afrique à l'honneur au Festival national des arts populaires


Le Festival est inscrit par l’Unesco au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité



L’édition 2018 du Festival national des arts populaires (FNAP), qui prend fin ce week-end, a choisi de mettre l’Afrique à l’honneur en invitant des troupes de plusieurs pays africains, dont le Mali et la Côte d’Ivoire, sans oublier de s’ouvrir sur d’autres continents. En effet, le FNAP, la plus grande rencontre des artistes nationaux avec plus de 600 artistes, représente une occasion pour créer des passerelles d’échange et de fusion avec d’autres formes d’arts populaires à l’échelle africaine et internationale. Le doyen des festivals nationaux à portée internationale vient ainsi doter le Maroc d’un forum multiculturel et populaire de choix dans la lignée des options stratégiques du Royaume. Ce festival destiné à faire revivre la mémoire collective de toute une nation unie et solidaire dans la diversité, présente tout au long de cinq jours, des stars nationales et internationales des plus célèbres sur des scènes et des sites, qui semblent revivre pour le public les légendes les plus fantastiques. Si le FNAP vise à créer un espace de fusion entre les arts populaires marocains et la musique du monde, il n’en demeure pas moins que le but du festival consiste à remettre l’homme au cœur d’une authentique fraternité à travers le monde tout en faisant rêver à travers ses spectacles qui distillent subtilement un message universel : celui de la paix, de l’authenticité culturelle dans cette fresque mosaïque de cultures et de couleurs des quatre coins du monde.
Outre des troupes folkloriques marocaines, le public marrakchi et les visiteurs de la cité ocre avaient rendez-vous chaque soirée dans un site différent avec des troupes internationales venant, notamment du Mali, et de Côte d'Ivoire et de Chine, qui défilent, chaque soir, avec magie sur la scène principale du palais El Badii, et sur les Places Harti, Bab Doukkala, Jemaâ El Fna et Dar Attakafa. La troupe malienne a présenté un spectacle intitulé "Fased Culture" alors que la troupe ivoirienne a décliné de son côté un spectacle sous le thème "Balafon de Keita".La troupe chinoise a choisi, quant à elle, un spectacle magique mettant en scène "l’initiative de la Route de la soie" et en relatant une histoire de paix et d'amitié entre des marchands chinois et des commerçants étrangers. Dans une déclaration à la MAP, Mohamed Knidiri, président de l'Association le Grand Atlas, qui organise cette manifestation culturelle, a souligné que cette 49ème édition accueille des troupes africaines et chinoises de renom qui se sont produites à chaque fois à Marrakech devant un public nombreux venu découvrir les arts populaires et la culture d'autres pays, relevant que l'Afrique est l'invitée d'honneur de cette édition conformément à la politique africaine du Maroc. Et de noter que ces troupes présentent avec enthousiasme le folklore et la culture de leurs pays, invitant le public à venir découvrir ces troupes africaines et la troupe chinoise composée de 26 artistes, qui a séduit le public avec des prestations qui dénotent de son professionnalisme et sa rigueur ainsi que sa longue expérience dans ce domaine. 
M. Knidiri a souligné que la participation de ces troupes étrangères permet le partage et le brassage entre les arts populaires marocains qui se caractérisent par la diversité, et les autres cultures notamment dans les pays développés où le folklore occupe une place importante dans la société, d'où la nécessité de valoriser les arts populaires et de reconsidérer leur place au sein de la société dans les pays en voie de développement afin d'encourager les troupes à protéger ce patrimoine immatériel et préparer la relève. Il a, par ailleurs, noté un engouement des artistes et du public pour ressusciter le FNAP après des années d'absence de la scène culturelle de la cité ocre.
Placée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et organisée par le ministère de la Culture et de la Communication et l’Association le Grand Atlas, la 49ème édition du FNAP est la manifestation culturelle la plus importante dans l’histoire du Maroc contemporain. Le Festival est également inscrit par l’Unesco au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis le 4 juillet 2005.

Libé
Samedi 7 Juillet 2018

Lu 896 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal