Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Kharif” représente le Maroc à Luxour en Egypte




Une nouvelle consécration pour «Kharif». La désormais célèbre pièce de la troupe «Anfass» vient d’être désignée par le ministère égyptien de la Culture pour représenter le Maroc, du 15 au 18 mars 2018, dans le cadre des festivités, marquant la clôture des activités culturelles de Luxour, capitale de la culture arabe. L’information, annoncée par le directeur de la troupe Anfass sur sa page Facebook, intervient en reconnaissance des efforts de la troupe depuis sa création en 2010.
Anfass qui a décroché, grâce à «Kharif» plusieurs prix ces deux dernières années dont celui de la meilleure pièce arabe, aura aussi l’honneur de transmettre le flambeau à la ville d’Oujda, qui prendra le relais et occupera la position de capitale de la culture arabe.
Le choix de « Kharif » et d’Anfass n’est  pas fortuit, dans la mesure où la troupe a été récemment  sollicitée, comme ce fut le cas en Allemagne, en Tunisie, en Egypte et en Norvège… Bien qu’elle préfère plutôt la discrétion, la jeune metteure en scène Asmaa Houri, qui creuse son sillon en silence, est sollicitée de plus en plus pour des conférences et des jurys de manifestations culturelles à l’échelle internationale. 
Mise en scène par Asmaa Houri, «Kharif» (Automne), met en avant la vie  d'une femme atteinte de cancer. C’est une introspection : l’aveu d'une femme affectée qui nous dévoile son quotidien fébrile et fragile.  La pièce dont les principaux rôles sont interprétés par Farida Bouazzaoui et Salima Moumni, se décline en hymne au corps qui glorifie la vie et défie la mort. Il s’agit d’une prolifération artistique qui traverse le corps pour propager à l'infini l'éclatement des sens et inciter à repenser la vie pour mieux la célébrer, comme le souligne Rachid Bromi. 
La troupe «Anfass»  qui a pris l’habitude d’offrir au public un théâtre original, a déjà à son actif de nombreuses pièces telles que «4:48 Psychose - 2011», «Nta houa – 2012» «Dmouâ b Lkhoul -2013 », « Hiver - 2014», «The Spirit Level on stage - 2015», et «Kharif  - 2016».




Mustapha Elouizi
Mercredi 21 Février 2018

Lu 715 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif