Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

KateWinslet exprime ses profonds regrets d’ avoir collaboré avec Roman Polanski etWoody Allen




On pourrait croire Kate Winslet fière de son parcours cinématographique. Consacrée star planétaire à seulement 22 ans grâce à Titanic, l’actrice américaine affiche pas moins de sept nominations à l’Oscar de la meilleure actrice - qu’elle remporte en 2009 pour sa performance dans The Reader -, s’illustre dans des rôles exigeants, est courtisée par les plus grands cinéastes de la planète (James Cameron, Steven Soderbergh, Wes Anderson, Sam Mendes, Michel Gondry...). Pour autant, celle qui révélait récemment en quoi son rôle dans Contagion l’a aidée à faire face à la pandémie de Covid-19, a bel et bien des regrets. Et pas des moindres. Dans un long entretien accordé à nos confrères de Vanity Fair US pour la promotion de son prochain film Ammonite, Kate Winslet revient sur le mouvement #Metoo : “Ammonite m’a fait prendre conscience d’être encore plus engagée à honorer ce que les femmes veulent dire pour elles-mêmes dans les films et comment nous voulons vraiment être dépeintes, quelle que soit l’orientation sexuelle” confie la star. “La vie est vraiment courte et j’aimerais faire de mon mieux pour donner un exemple décent aux jeunes femmes. Nous leur offrons un monde assez foutu, alors j’aimerais faire ma part pour avoir une bonne intégrité”. C’est alors qu’elle confie regretter ses collaborations avec les cinéastes Roman Polanski et Woody Allen, tous deux sous le coup de plusieurs accusations d’agression sexuelle. “Qu’est-ce que j’ai foutu à travailler avec Woody Allen et Roman Polanski? C’est incroyable pour moi de voir aujourd’hui à quel point ces hommes ont été tenus en si haute estime, dans l’industrie cinématographique et aussi longtemps. C’est honteux ! Et je dois prendre mes responsabilités du fait que j’ai travaillé avec eux deux. Je ne peux pas revenir en arrière. Je suis aux prises avec ces regrets, mais que nous reste-t-il si nous ne sommes pas capables d’être simplement honnête à ce sujet ?” Pour rappel, Kate Winslet a tourné sous la direction de Roman Polanski dans Carnage, l’adaptation ciné de la pièce de théâtre de Yasmina Reza en 2011. Elle était également l’héroïne de Wonder Wheel, film de Woody Allen en 2017.

Libé
Lundi 14 Septembre 2020

Lu 314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.