Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Just film it” remporte le Grand prix du Festival national du film éducatif




Le film "Just film it", représentant l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) de Marrakech-Safi, a remporté le Grand prix du Festival national du film éducatif de Fès, qui a soufflé, samedi soir, sa 17ème  bougie. Choisi à l'unanimité par les membres du jury, le film inspiré de faits réels raconte l'histoire d'amour entre la caméra et une jeune fille, qui adore immortaliser tous les événements qu'elle vit malgré les difficultés auxquelles elle est confrontée. Dans une déclaration à la MAP, le jeune réalisateur Karim Benbou a exprimé sa fierté quant à cette brillante distinction, fruit, selon lui, d'un travail acharné et d'efforts de plusieurs mois. "La persévérance et le travail sérieux finissent toujours par payer", a -t-il souligné. L'Académie régionale de Béni Mellal-Khénifra a raflé deux prix. Il s'agit du prix du meilleur réalisateur remporté par Mohamed Dahbi pour son film "Résurrection" (Awdat Rouh) et celui de la meilleure interprétation masculine, qui est revenu à Hamza Azza pour son rôle dans le film "Mon ami est de retour". Quant aux prix du meilleur scénario et de l'interprétation féminine, ils ont été remportés respectivement par Mohamed Ahzaoui et Wiam Lakhal de l'AREF de Fès-Meknès. Les intervenants lors de la cérémonie de clôture, marquée par des hommages à des cadres pédagogiques et des artistes, ont mis l'accent sur le rôle du septième art dans le développement de la personnalité de l'élève, appelant au renforcement des aspects artistique et culturel dans les établissements éducatifs. Placée sous le signe '’Le film éducatif, un pilier pour le renforcement du comportement civique’’, cette édition (26-28 avril) a connu la participation de 32 films représentant les différentes AREF du Royaume.
Le jury de cette 17ème édition est présidé par le réalisateur Abdessalam Laglai et composé du journaliste et critique Bilal Marmid, des acteurs Hajar Grigae, Mahdi El Ouazzani et Taoufiq Lamallam et du cadre éducatif Mohamed Moussaoui. Outre les projections des films, le festival a programmé des ateliers sur différentes thématiques en rapport avec la formation et des hommages à des figures éducatives et artistiques.

 

Mardi 1 Mai 2018

Lu 321 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal