Julia Roberts : Brad et George étaient aux petits soins pour moi


Libé
Vendredi 19 Novembre 2021

L’anecdote, savoureuse a fait le tour d’Hollywood : en juin 2000, Steven Soderbergh, qui veut absolument Julia Roberts à son casting, craint qu’elle refuse de baisser son cachet. "J’ai tellement de stars que je ne peux pas toutes les payer à leurs tarifs habituels", se désole le réalisateur devant son producteur, Jerry Weintraub. En effet, Matt Damon, Brad Pitt et Andy Garcia ont tous accepté de rogner sur leurs salaires. George Clooney aussi.

En virtuose de la psychologie féminine, l’acteur trouve alors la parade : il fait déposer le scénario chez Julia Roberts, avec un billet de 20 dollars et le petit mot suivant : " Il paraît que ton cachet est passé à 20 unités… " En découvrant le pli, la star éclate de rire. Puis appelle George Clooney et lâche, sur le ton de la plaisanterie : "Pour travailler avec toi et Steven, 20 dollars, ça me va !".

L’actrice, qui vient de tourner avec Soderbergh Erin Brockovich, seule contre tous est ravie de rempiler avec ce jeune réalisateur surdoué dont elle apprécie le talent et l’inventivité. Mieux : la comédienne est très heureuse d’être la partenaire de Clooney, un ami intime qu’elle surnomme "mon frère ".



Lu 461 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br