Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée nationale de la femme marocaine: Une célébration sous le signe de la réforme


Libé
Mercredi 12 Octobre 2022

Journée nationale de la femme marocaine: Une célébration sous le signe de la réforme
La Journée nationale de la femme marocaine, célébrée le 10 octobre de chaque année, se veut l'occasion de s'arrêter sur les avancées réalisées en matière de promotion des droits des femmes et d'égalité des genres. La célébration de cette journée intervient cette année dans le sillage du discours de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, adressé à la Nation à l'occasion du 23ème anniversaire de Son accession au Trône de Ses glorieux Ancêtres et dans lequel le Souverain a souligné que le Code de la famille "n'est spécifique ni aux hommes, ni aux femmes : il est dédié à la famille entière. Fondé sur la notion d'équilibre, il donne aux hommes et aux femmes les droits qui leur échoient respectivement et il tient compte de l’intérêt des enfants". Dans Son discours, le Souverain avait insisté, une fois encore, sur la nécessité que la femme marocaine apporte son plein concours dans tous les domaines, notant que pour poursuivre l’édification d’un Maroc avancé et fort de sa dignité, il fallait que tous les Marocains, hommes et femmes, prennent une part active à la dynamique de développement. L'appel de S.M le Roi à la promotion des conditions de la femme, qui intervient 18 ans après la promulgation du Code de la famille, s’inscrit en droite ligne des dispositions de l’article 19 de la Constitution de 2011 qui consacre l’égalité homme-femme en droits et en obligations et, par conséquent, érige le principe de parité en objectif que l’Etat doit chercher à atteindre. Dans une déclaration à la MAP, Amina Toubali, membre de la Coalition "Parité maintenant", a relevé que SM le Roi Mohammed VI a mis l’accent, dans le Discours du Trône, sur «la nécessité que tous, unanimement, s’attachent à l’application pleine et judicieuse des dispositions légales du Code», tout en dépassant les défaillances et les aspects négatifs révélés par l’expérience menée sur le terrain et, le cas échéant, refondre certaines dispositions qui ont été détournées de leur destination première. A cet égard, Mme Toubali a souligné la nécessité de lancer le chantier de réforme en vue de répondre aux mutations et développements survenus sur le plan sociétal, estimant que ce chantier doit être une priorité de l’agenda parlementaire. Ainsi, la Journée nationale de la femme marocaine est une occasion de s’attarder sur les avancées réalisées en matière de promotion de la condition de la gent féminine et de réfléchir sur les moyens de consolider les acquis enregistrés en la matière, pour une société marocaine attachée à ses valeurs civilisationnelles, aux constantes de l'identité nationale et ouverte aux idéaux universels.


Lu 894 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p