Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée de sensibilisation à Marrakech sur les avantages du pompage solaire dans l'agriculture




Journée de sensibilisation à Marrakech sur les avantages du pompage solaire dans l'agriculture
Un atelier de sensibilisation et d’information sur les avantages du pompage solaire dans l'agriculture a été organisé récemment, à la Green plateforme de l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) à Marrakech, au profit d’agriculteurs et conseillers agricoles de la région Marrakech-Safi.
Cette journée de sensibilisation, organisée par l’AMEE et l’Office national du conseil agricole (ONCA), profite à plus de 80 agriculteurs ayant bénéficié dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV) d’équipements hydro-agricoles, notamment le système d’irrigation au goutte-à-goutte.
"Cette rencontre vise à sensibiliser sur les avantages du pompage solaire et les normes de qualité des équipements de cette technologie et à encourager l’utilisation de cette énergie propre et renouvelable dans l’agriculture", a indiqué dans une déclaration à la MAP, le directeur régional de l’ONCA à Marrakech-Safi, Abdelali Boudra.
Pour M. Boudra, l’utilisation du pompage solaire dans l’agriculture permettra de réduire les coûts de production, d’augmenter le rendement et d’améliorer les revenus des agriculteurs de la région.
Dans une déclaration similaire, Abdelkrim Touzani, coordonnateur national du projet d'accompagnement du pompage solaire dans l’agriculture, mené par l’AMEE, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le Fonds pour l’environnement mondial (FEM), a souligné que cet atelier a pour objectif de partager l’information et les données sur le pompage solaire avec les agriculteurs.
Il s’agit aussi de les sensibiliser sur plusieurs volets, dont la qualité des équipements de pompage solaire, l’installation du système de pompage solaire, la qualification et la labellisation, le montage de projets et la réalisation d’études avant la concrétisation du projet, l’évaluation de l’impact du projet sur la gestion de l’eau, le volet financement du projet d’installation du pompage solaire et les solutions de financement existantes au niveau national, a-t-il expliqué.
Le président de la Fédération des Chambres agricoles du Maroc, Habib Ben Taleb, a rappelé pour sa part que le coût énergétique représente une charge élevée pour les agriculteurs, soit plus de 30 % du coût global de la production et appelé les agriculteurs à recourir aux sociétés labellisées, mettant l’accent sur la nécessité de former et de qualifier les agriculteurs dans le domaine de l’utilisation du pompage solaire afin de préserver la nappe phréatique qui souffre de la surexploitation.
Et d’appeler l’Etat à consacrer une subvention spécifique pour inciter les agriculteurs à utiliser le pompage solaire.
Le secteur agricole représente environ 13% de la consommation énergétique nationale, concentrée principalement aux niveaux des équipements d'irrigation, des tracteurs et moteurs, des séchoirs et des bâtiments d'élevage.

Mardi 18 Juin 2019

Lu 1110 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com