Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée d'étude à Rabat sur la protection juridique de la femme marocaine à l'étranger



Le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger organise, mercredi 14 octobre, une journée d'étude en présentiel et à distance sur le thème de "La protection juridique de la femme marocaine résidant à l'étranger sur la base du code de la famille et des accords internationaux", en présence de juges, d'experts et d'avocats exerçant au Maroc et à l'étranger. L'organisation de cette rencontre intervient à l'occasion de la Journée nationale de la femme marocaine, qui coïncide avec le 10 octobre de chaque année, et qui est l'occasion de faire le point sur les principales réalisations de la femme marocaine et d'évaluer les différents défis qui se dressent face à l'application de plusieurs textes législatifs nationaux et articles de conventions de coopération judiciaire dans le domaine civil, en lien avec les droits de la femme marocaine résidant à l'étranger, indique un communiqué du ministère. Cet événement s'inscrit également dans le cadre de la sollicitude qu'accorde Sa Majesté le Roi Mohammed VI aux Marocains résidant à l'étranger, en vue d'améliorer leur situation et défendre leurs droits et intérêts, ajoute la même source, notant que cet événement intervient également dans le cadre du suivi des changements sociaux, culturels et démographiques profonds que connaît la diaspora marocaine, notamment au niveau des générations montantes. La rencontre ambitionne d'approfondir le débat scientifique autour de plusieurs questions et problématiques en lien avec les accords de coopération judiciaires comme la difficulté pour les juridictions des pays d’accueil de reconnaître les décisions rendues par les tribunaux marocains et la difficulté d'appliquer ces décisions dans les pays de résidence, précise le ministère. Les participants à cette rencontre examineront plusieurs propositions visant à dépasser ces écueils et à mettre en place des projets et des procédures pratiques permettant de répondre aux aspirations des femmes marocaines dans le monde, en plus de raffermir leur attachement au Royaume à travers le renforcement de l'arsenal juridique civil.

Libé
Lundi 12 Octobre 2020

Lu 431 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.



Flux RSS