Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Joey Hood : Il n'y a pas de changement dans la politique US sur le Sahara comparée avec la précédente Administration

Le Maroc, "pourvoyeur" de sécurité et de stabilité en Afrique


Le Secrétaire d’Etat adjoint US par intérim pour le Proche-Orient, Joey Hood, a réitéré, mercredi à Rabat, la position inchangée des Etats-Unis d’Amérique reconnaissant la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

Il n’y a pas de changement dans la politique US sur le Sahara comparée avec la précédente Administration, a affirmé M. Hood lors d’une conférence de presse tenue à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita.

Il a, dans ce sens, mis en avant les efforts accentués visant à "aider le processus des Nations-Unies pour produire des résultats" concernant la question du Sahara.
M. Hood a fait part du soutien de Washington à un processus politique crédible, mené sous l’égide de l’ONU pour la stabilité de la région et la fin des hostilités.

"Nous consultons les parties sur la meilleure façon de mettre un terme à la violence et par conséquent aboutir à un règlement définitif" à la question du Sahara, a indiqué le diplomate américain.

Il a en outre souligné que les Etats-Unis soutiennent "fortement" les efforts pour la désignation "le plutôt possible" d’un envoyé personnel du Secrétaire général de l’Onu pour le Sahara.

"Nous sommes disposés à être activement engagés avec toutes les parties en soutien à cette personne", le but étant de parvenir à une solution acceptée par toutes les parties, une solution qui est à même de mener à la paix et à la stabilité.

"Il s’agit-là de l’objectif recherché par les Etats-Unis et le Maroc pour l’ensemble de la région", a-t-il dit, mettant en avant, dans ce sens, le rôle du Royaume en tant que "pourvoyeur de sécurité" dans la région.

A travers une Proclamation présidentielle, signée le 10 décembre dernier, les Etats-Unis ont acté la reconnaissance américaine formelle de la souveraineté pleine et entière du Royaume sur le Sahara.

Le texte de la Proclamation a été distribué ensuite aux 193 Etats membres des Nations-Unies, en tant que document officiel du Conseil de sécurité. Et dans la lettre adressée à cette occasion au président du Conseil de sécurité et dont copie a été envoyée au Secrétaire général de l’ONU, les Etats-Unis rappellent que la proposition marocaine d’autonomie est "le seul fondement d’une solution juste et durable" au différend sur le Sahara.

Par ailleurs, Joey Hood a indiqué que le Maroc est un "pourvoyeur" de sécurité et de stabilité dans le continent africain.

"Nous saluons le soutien continu et précieux du Maroc dans nombre de questions d’intérêt commun comme le processus de paix au Moyen-Orient, la stabilité, la sécurité et le développement dans la région" et dans tout le continent africain, a affirmé M. Hood.

Il a, à ce propos, relevé que les deux pays partagent les mêmes "perspectives" au sujet des questions de "tension" sur le plan régional, notant, toutefois, que l’accent doit être mis sur deux priorités: la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus et la relance économique, d’où la nécessité de réduire la tension "là où elle existe".

Dans ce sens, le diplomate américain a mis en avant le soutien continu du Maroc aux efforts des Nations-Unies au sujet de la question libyenne et de la préparation d’élections réussies en Libye.

Il s’agit-là d’une "étape essentielle vers une Libye stable, unifiée et démocratique", a-t-il fait remarquer.
M. Hood s’est, par ailleurs, félicité du lancement des premiers vols commerciaux directs assurant la liaison Tel-Aviv- Marrakech.

"Les Etats-Unis saluent les efforts du Maroc visant à améliorer ses relations avec Israël", a-t-il indiqué, estimant que ces relations auront des "avantages à long terme" sur les deux pays.
S’agissant de la coopération maroco-américaine en Afrique, M. Hood a noté que l’Accord de libre-échange liant les deux pays peut, à juste titre, contribuer au raffermissement de la dynamique de cette coopération.

"Nous et nos compagnies considérons le Maroc comme une porte d’entrée vers le continent africain", a-t-il souligné.

Libé
Vendredi 30 Juillet 2021

Lu 308 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS