Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jilali Ferhati: Le cinéma marocain a réussi à s'imposer à l'échelle internationale




Le cinéma marocain a réussi à imposer sa présence ainsi que ses techniques remarquables sur le plan international, a indiqué le réalisateur marocain Jilali Ferhati. Le cinéma marocain dispose de tous les atouts artistiques et créatifs nécessaires, notamment à travers ses acteurs et ses réalisateurs, pour participer aux plus grandes compétitions internationales, a estimé M. Ferhati dans une interview accordée à la MAP en marge de la 17ème édition du Festival international du film de Marrakech, rappelant que plusieurs films marocains ont pris part à des festivals internationaux et se sont vu attribuer de grands prix. Le réalisateur marocain aux nombreux prix nationaux et internationaux a également salué le rôle important du Festival de Marrakech, qui accueille les plus grands noms du cinéma à l'échelle internationale, dans la promotion de l'industrie cinématographique marocaine, précisant que cet événement favorise aussi la coopération entre les créateurs marocains et étrangers.
La réalisation cinématographique est avant tout un processus créatif dans lequel les visions diffèrent d'un réalisateur à l’autre selon sa perception personnelle et l'école cinématographique à laquelle il appartient, a souligné M. Ferhati, considéré comme l'un des fondateurs du cinéma marocain contemporain, appelant, dans ce sens, les jeunes réalisateurs à prendre au sérieux leur travail et à s'intéresser à différents sujets; cet intérêt étant le premier pas vers une réalisation créative réussie. La réalisation a également besoin d'un fond créatif sans bornes et de dimensions pouvant constituer une base pour le réalisateur afin de projeter à l'écran un contenu porteur de thèmes profonds aux nombreuses lectures, a précisé celui que l'on surnomme "le connaisseur du cinéma marocain", estimant que le succès d'un réalisateur réside principalement dans la compréhension de ces lectures par les spectateurs. Par ailleurs, le réalisateur marocain a expliqué que dans le cinéma, l'image perd de sa valeur et de son message quand les films reposent sur une grande quantité de dialogues, précisant qu'un vrai professionnel du domaine porte un regard différent sur ses films, ce qui lui permet d'avancer dans sa carrière et d'être plus créatif dans ses réalisations. M. Ferhati a également exprimé son désir de créer de nouveaux films, d'apprendre davantage et de promouvoir l'industrie du cinéma au Maroc. Un désir porté par sa curiosité artistique qui s'accentue, selon lui, avec le temps.

Libé
Samedi 8 Décembre 2018

Lu 607 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés