Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jessica Godoy, la Chilienne qui perce les secrets de la calligraphie arabe




Jessica Godoy est une calligraphe chilienne passionnée de la civilisation arabo-islamique qui a fait ses premières classes d'apprentissage de la calligraphie arabe au Maroc. Pour cette diplômée en arts de l’Université pontificale catholique de Santiago du Chili, le monde de la calligraphie arabe était un défi à relever et un rêve devenu réalité.
Depuis ses études, Jessica Goddoy a été émerveillée par la calligraphie arabe qui faisait partie des éléments d’ornement dans l’architecture. Des années plus tard, elle a décidé de prendre des cours d'arabe, car "je me sentais impuissante face à ces inscriptions calligraphiques et quand j'ai commencé à apprendre à écrire, j'ai pensé que ce serait une bonne idée de compléter ma formation théorique par une activité pratique et c'est pourquoi j'ai commencé à apprendre la calligraphie arabe", a-t-elle confié dans un entretien accordé à la MAP.
Ses premiers pas ont été ceux d’une autodidacte. "J'ai commencé de manière autodidacte, mais je me suis rendu compte que j'avais besoin d'un professeur pour me guider et m'apprendre les secrets de la calligraphie", a ajouté Jessica.
Les secrets de la calligraphie ont tellement séduit cette Chilienne qu’elle a commencé dès 2006 un apprentissage de manière autodidacte. Néanmoins, à compter de 2008, elle a décidé d’aller au Maroc pour suivre des cours avec un calligraphe professionnel.
"Je suis loin de dominer la langue arabe à la perfection mais je dispose des bases nécessaires pour lire et écrire", a-t-elle souligné, faisant savoir qu’au bout d’un certain temps d’auto-apprentissage "j’ai constaté que pour percer les multiples secrets de la calligraphie arabe, il me fallait trouver un professeur". "J'ai donc voyagé, depuis l’Espagne où je résidais à l’époque, au Maroc où mon premier professeur fut Mohamed Boukhana.
A Rabat j’ai commencé mes premières classes d’apprentissage de la calligraphie arabe", a souligné l’artiste chilienne, ajoutant qu’"après, j’ai réussi à contacter Mohammed Qarmad, un grand professeur et une personne formidable". "Les gens ici au Chili me demandent de leur réaliser des tableaux portant des messages de paix et de quiétude. Ils s’intéressent beaucoup à la calligraphie arabe et me demandent de leur expliquer la teneur des messages écrits tout en se disant conquis par la beauté et la générosité de cet art arabe", a-t-elle confié.
"Après des mois d’apprentissage au Maroc, je suis retournée au Chili pour exercer mon travail qui est en relation avec le monde de l’art. Lors de mes classes, les enfants ont commencé à écrire des mots en arabe et se sont familiarisés avec cet art ancestral", a-t-elle relevé, faisant savoir que "ces ateliers d’apprentissage ont eu le même succès en Angleterre avec des enfants âgés entre 12 et 15 ans".
"Au Chili et en Angleterre, les enfants qui assistaient à mes cours s’impliquaient de manière extraordinaire; ils posaient des questions et se montraient très intéressés. En somme les gens, malgré le fait qu’ils ne comprennent pas l’arabe, sont en mesure d’apprécier la plasticité et la beauté des traits calligraphiques".
Concernant le monde arabe, l’artiste a indiqué que pour elle, la culture arabe a beaucoup contribué au développement de l’Occident au regard des huit siècles de présence en Andalousie et dans la péninsule ibérique. "J'ai vécu plusieurs années au Maroc. Et chaque année je voyage à ce merveilleux pays où je reste chez ma deuxième famille pendant plusieurs mois", a-t-elle dit.
"Pour moi, ce pays est unique avec ses traditions, ses paysages et surtout ses anciennes médinas et sa riche culture. D’ailleurs j’organise des voyages pour des groupes de touristes chiliens chaque année vers le Maroc et l’on parcourt le pays dans un climat de sécurité et dans une bonne ambiance", a souligné la calligraphe chilienne.  Pour Jessica Godoy, le voyage, au moins une fois par année au Maroc, constitue une opportunité unique pour se ressourcer et un moyen de maintenir le contact avec ce pays arabe, qui se trouve en Afrique et aux portes de l’Europe, riche par sa civilisation et sa culture ancestrales.

Mardi 12 Mars 2019

Lu 621 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com