Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jennifer Lawrence a mal vécu les critiques assassines sur son dernier film




Sabordé par la critique à sa sortie, le dernier film de Darren Aronofsky «Mother» a également suscité un grand rejet de la part d'une partie du public. Il a obtenu la rare note de "F" au Cinemascore américain. Un moment que son actrice principale Jennifer Lawrence a mal vécu selon ses propres aveux dans Variety, mais pas exactement pour la raison que l'on imagine: "Normalement, je fais la promotion d'un film, je mets toute mon énergie pour convaincre les gens d'aller le voir, puis son sort n'est plus entre mes mains. En général, je lâche prise (...) mais en étant en couple avec le réalisateur, les choses se sont passées différemment cette fois-ci." En effet, cela faisait plus d'un an que la star et Aronofsky sortaient ensemble, une relation qui a pris fin récemment et l'accueil réservé au film semble en être la principale cause. "Nous étions en tournée promotionnelle ensemble. En rentrant à l'hôtel, la dernière chose dont j'avais envie c'était de parler du film ou même d'y penser. Lui, c'est la seule chose dont il avait envie de parler. Et je le comprends. C'est son bébé. Il l'a écrit. Il l'a conçu entièrement. Il l'a mis en scène. Mais je devais à la fois le soutenir en tant que partenaire et lui dire 'Pour l'amour de Dieu, est-il possible de ne pas penser à Mother! au moins une seconde ?'". Les choses se sont envenimées quand le réalisateur a commencé à lui lire certaines critiques : "J'ai dû lui dire que ce n'était pas sain, qu'aucun de nous deux ne devait les lire, sinon on risquait de devenir agressifs. Moi tout particulièrement parce que c'est mon homme ! Je ne voulais pas donner l'impression en interview que je défendais ce qu'on avait fait de quelque manière que ce soit. C'est génial, ce qu'on a fait. Certains ont détesté, et ceux-là en général l'ont vraiment detesté. Mais il n'y a rien à défendre et si je lis une critique négative, ça ne fait que me rendre défensive."
Déjà dans les colonnes d'EW lors de la sortie de Mother, Jennifer Lawrence avait avoué comprendre que le film puisse faire tant débat : "Nous savons que ça va diviser. Et c'est ça qui est si excitant. Tout le monde va ressentir quelque chose. Cela va créer une conversation. Peut-être même une controverse. Personne ne va en ressortir sans ressentir quelque chose." Elle ne s'était pas trompée !

Vendredi 1 Décembre 2017

Lu 426 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif