Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Jazz ’Amazigh s’invite à Fès


Libé
Dimanche 31 Octobre 2021

Jazz ’Amazigh s’invite à Fès

La chanteuse Meryem Aassid a emporté les mélomanes dans un concert donné, vendredi à l'Institut français de Fès (IF-Fès), dans le cadre de la cinquième édition de Jazz'Amazigh, un évènement artistique qui revisite le répertoire amazigh.

Avec sa voix mélodieuse, Meryem Aassid a envoûté le public présent, dans le respect des mesures préventives pour lutter contre la Covid19, l'embarquant dans un voyage fait d'une envoutante fusion entre musique amazigh patrimoniale et Jazz.

Accompagné d'Oussama Chtouki (co-fondateur du groupe) à la basse, Mohammed Boufassi à la batterie, Noureddine Baha au piano et Mohammed Babarti au saxophone, la jeune chanteuse a interprété avec brio plusieurs de ses tubes et s'est envolée, et avec elle, l'assistance, avec cette liberté qui n'appartient qu'au jazz.

Dans une déclaration à la MAP, Meryem Aassid s'est dite fière de présenter, et en présentiel, pour la première fois son projet artistique "Jazz'Amazigh" dans le cadre d'une tournée à travers le Royaume, ajoutant que la fusion de la musique amazighe et du Jazz a suscité un grand intérêt auprès du public au vu de la liberté d'improvisation qu'offre l'art du Jazz.

De son côté, Brahim Azerqan, responsable culturel à l'Insitut français de Fès, a souligné que ce concert est le premier évènement artistique qui se déroule en présence du public depuis le début de la crise sanitaire, ajoutant que l'objectif de ce concert est de redonner vie à la scène culturelle et artistique à Fès après de longs mois d'arrêt.

Jazz’Amazigh est né de la rencontre, en 2019 à Bruxelles, entre la chanteuse Meryem Aassid et le musicien Oussama Chtouki. Découvert au Maroc lors d’un concert digital de Visa For Music 2020, Jazz’Amazigh a été l’un des lauréats de la première édition de l’appel à projet "création et production du spectacle vivant" de l’Institut français du Maroc.

À travers leur création "Assif n Uzawan", les artistes mettent en lumière la poésie amazighe et lui donnent un souffle novateur.

Jazz’Amazigh reflète ainsi un esprit d’ouverture, de partage, et constitue un véritable hommage à la langue Amazighe, officielle au Maroc depuis 2011, selon les promoteurs du concert .


Dubai expo 2020
 
Le pavillon Maroc à l'exposition mondiale "Expo Dubaï 2020" a été officiellement ouvert samedi soir en présence d'une importante délégation ministérielle.
La délégation était composée de la Commissaire générale du Pavillon Maroc, de la ministre de l'Economie et des finances Nadia Fettah Alaoui, de la ministre du Tourisme, de l'artisanat et de l'économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor et du ministre de l'Industrie et du Commerce Ryad Mezzour.

Les membres de la délégation, constituée également de directeurs d'établissements publics, de responsables relevant des secteurs public, privé et de l'Exposition, ont visité les treize salles composant le pavillon, et qui met en avant les différentes réalisations du Maroc dans les domaines économique, scientifique, artistique et culturel.

Situé au cœur du District Opportunité, près du pavillon des Émirats Arabes Unis et non loin d'Al Wasl Plaza, monument central du site d’Expo 2020 Dubaï, le Pavillon Maroc constitue une plateforme de partage de la vision stratégique du Royaume dédié à un avenir plus durable et un espace pour présenter le patrimoine civilisationnel d'une nation millénaire.

En plus d'une programmation artistique, culturelle, économique et scientifique diversifiée, le Pavillon Maroc met l'accent sur l'engagement du Maroc en faveur de l'avenir de la planète terre, la richesse d'un pays fort de ses compétences et de la dynamique du développement dans laquelle le pays s'est engagé.
 
Les Etoiles de Jemaâ Fna
 
Le ministre de la jeunesse, de la culture et de la communication, M. Mohamed Mehdi Bensaid a visité, samedi à Marrakech, le chantier du projet "Les Etoiles de Jemaâ Fna", un espace d’initiation et de formation aux métiers des arts et de la scène.

Lors de cette visite, le ministre a rencontré l’écrivain et artiste, Mahi Binebine, initiateur de ce projet, qui ciblera plus de 1.000 jeunes annuellement, par des activités culturelles et musicales.

A cette occasion, M. Bensaid, a souligné que son Département soutient ce projet et demeure disposé à apporter l'appui et le soutien nécessaires à des projets socioculturels similaires dans toutes les régions du Royaume.

Ce genre de projets, a expliqué le ministre, est de nature à favoriser l’émergence de jeunes talents dans les domaines culturel et artistique. Le centre "Les Étoiles de Jemaâ El Fna" qui bénéficie d'une contribution financière dans le cadre de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH), a pour objectif de lutter contre le sentiment d'abandon et de réduire l'écart social.


Lu 861 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.