Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jay-Z va au tribunal, agacé d'être un abécédaire pour enfants




Le célèbre rappeur Jay-Z poursuit un petit site Internet marchand australien pour avoir utilisé son nom et une de ses chansons dans des livres pour enfants, selon un journal australien. Shawn Carter, plus connu sous son nom de scène Jay-Z, a engagé le 22 novembre une action en justice devant la Cour fédérale australienne, accusant The Little Homie d'avoir enfreint le droit à la propriété intellectuelle.
Le quotidien australien The Age a affirmé mardi que, selon les avocats du chanteur, cette société a tiré profit de l'image du chanteur et utilisé les paroles de sa chanson "99 Problems". Little Homie propose à l'achat un livre d'apprentissage et un carnet de coloriage pour enfants, dont le titre est "A B to Jay-Z". La dernière couverture de ces deux abécédaires, qui se veulent d'"inspiration hip-hop", reprend une partie des paroles de la célèbre chanson du rappeur américain, selon une photo de ces livres affichée sur le site Internet The Little Homie.
Sur chacune des pages de ces ouvrages figure un portrait d'une star du hip-hop et celui de Jay-Z apparait en dernière page, pour illustrer la lettre Z.
Selon The Age, le rappeur a demandé à cette société de mettre fin à la vente de ces livres en mars 2018 mais cette dernière a continué "délibérément et sciemment" d'utiliser son portrait et ses paroles. L'uilisation du nom du rappeur, de son image et des paroles "a été calculée pour blesser, a blessé et continue de porter atteinte à la réputation et la bonne volonté de M. Carter", soutient l'accusation.
Le site marchand n'a pas encore déposé de défense et ses avocats n'ont pas souhaité faire de commentaires, tout comme les avocats de Jay-Z. L'affaire doit faire l'objet d'une première audience le 6 décembre.

 

Bouillon de culture

Luc Besson

Une peine de 10 mois de prison avec sursis a été requise contre le cinéaste Luc Besson pour avoir licencié, en 2018, l'assistante de direction de sa société EuropaCorp alors qu'elle était en arrêt maladie, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Bobigny. Le réalisateur était absent mercredi à l'audience devant le tribunal correctionnel de Bobigny où il était cité à comparaître pour "discrimination fondée sur l'état de santé", a indiqué le parquet. En octobre 2017, l'assistante de direction de Luc Besson fait une demande, à deux reprises, pour des congés que ce dernier refuse. "Lassée du harcèlement qu'elle subit depuis des années", elle se met en arrêt maladie, explique à l'AFP Me Mathieu Brulé, son avocat. L'assistante de direction est alors licenciée pour "faute grave" le 9 janvier 2018 sur la base de cet arrêt de travail qui est qualifié de "frauduleux" par Luc Besson. "Nous sommes dans une affaire où une salariée est harcelée puis licenciée en raison de son arrêt maladie, ce qui constitue une discrimination", estime Me Brulé. Une décision du 9 octobre 2019 du conseil des Prud'hommes de Seine-Saint-Denis a en outre reconnu le harcèlement que subissait la salariée d'EuropaCorp de la part de son employeur. "C'est une histoire rocambolesque qui n'aurait jamais dû atterrir dans un tribunal correctionnel", a indiqué à l'AFP Arnaud de Senilhes, avocat du réalisateur. "M. Besson n'a pas licencié son assistante parce qu'elle était en congé maladie mais pendant son congé maladie. Il n'y a rien de discriminant", affirme Me de Senilhes. Selon l'avocat, elle aurait utilisé cet arrêt pour prendre ses vacances.

Music In Africa
    
La 3ème édition de la conférence "Music In Africa" (ACCES), un événement panafricain destiné aux acteurs de l'industrie musicale, s'est ouvert, jeudi à Accra, avec la participation du Maroc. Le Royaume est représenté à cet évènement par le co-fondateur du Festival "L'Boulevard", Hicham Bahou, le fondateur et directeur de "Visa For Music", Brahim El Mazned et la présidente de l’Association "Afikayna", Ghita Khaldi.
Organisée par la Fondation Music In Africa, cette conférence réunira des professionnels et experts de la musique de plus de 50 pays pour discuter des opportunités et défis du secteur. Au programme de cette manifestation artistique, des tables rondes, des expositions, des sessions de networking, des ateliers de formation et des showcases d’artistes du continent et de la diaspora.
Cet événement panafricain, qui permet aux acteurs de l’industrie de la musique d’échanger des idées, découvrir de nouveaux talents et créer des liens commerciaux, se tient chaque année dans une ville africaine différente et attire des acteurs de l’industrie mondiale de la musique.

 

Libé
Samedi 30 Novembre 2019

Lu 279 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com