Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jack Lang: Le Maroc donne l'exemple sous l’impulsion de S.M le Roi Mohammed VI

La culture au temps du Covid


En promouvant la culture y compris durant la pandémie du Covid-19, et en prouvant au monde entier que l’on peut concilier culture et santé/santé et culture, le Maroc, sous l'impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, donne l’exemple, a affirmé le Président de l’Institut du Monde Arabe (IMA), Jack Lang. "Je suis heureux que le Maroc ait pris la décision de maintenir le lien avec la culture durant la pandémie. C’est un modèle pour d’autres pays. Je crois que cette initiative est excellente et mérite d’être suivie", a souligné M. Lang dans un entretien à la MAP.
Le Président de l’IMA a tenu, à cet égard, à rendre un hommage appuyé à SM le Roi Mohammed VI, "un homme toujours très attentif à l’essor de la vie culturelle et intellectuelle". "J’ai vu des vidéos et des photographies qui montrent qu’au Maroc, il y a un véritable enthousiasme des citoyens de tous les âges à découvrir les œuvres des musées et en même temps un véritable respect des règles sanitaires. Donc la démonstration est clairement faite par la Fondation Nationale des Musées du Maroc (FNMM), que l’on peut aujourd’hui ouvrir les musées tout en respectant les exigences établies par les autorités sanitaires", a souligné M. Lang qui a tenu à exprimer ses félicitations aux autorités marocaines.
"L’exemple marocain est tout à fait remarquable" et la décision de maintenir une vie culturelle au Maroc est "une décision heureuse" qui doit être applaudie et mérite d’être suivie par d’autres pays. "Puisse la France s'inspirer du modèle marocain pour l'accès à la culture durant la pandémie du Covid", a plaidé le Président de l’IMA. Il a affirmé, dans ce contexte, qu’il a été "tellement touché et enthousiasmé" par les initiatives du Maroc au point de les faire connaître en France. "J’ai écrit à la ministre de la Culture et à d’autres autorités françaises pour leur citer l’exemple du Maroc, en leur disant suivez l’exemple du Royaume qui est tout à fait remarquable et qui montre que l’on peut concilier culture et santé/santé et culture", a assuré le Président de l’IMA.
A propos de l’effervescence culturelle actuelle au Maroc (ouverture de musées notamment le musée Villa Haris à Tanger, le musée de la musique à Meknès, début des travaux de construction du musée du judaïsme à Fès…), le président de l’IMA a affirmé qu’"une fois de plus, le Maroc montre qu’il est un pays d’exception". "Le Maroc est certainement aujourd’hui le pays de la Méditerranée, de l’Afrique et du Monde arabe le plus ouvert à la culture, le plus créatif. C’est vraiment impressionnant et réjouissant", s’est félicité M. Lang, qui a tenu à souligner "une autre originalité de la politique culturelle marocaine qui est de mettre en valeur tous les héritages culturels et spirituels du pays".  "C’est d’ailleurs une tradition qui était instaurée depuis longtemps au Maroc et que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a pleinement reconnu ou fait reconnaître par la Constitution marocaine. C’est une situation assez unique, dans le monde, d’un pays qui revendique la diversité de ses influents culturels et intellectuels ", a-t-il relevé. Et de souligner que "là encore, il se bat beaucoup en France pour que l’exemple marocain inspire la politique de son pays". D’ailleurs, Jack Lang va publier prochainement un livre dont la sortie est prévue pour mars/avril 2021, sur la révolution culturelle des années 80 en France. "Ce livre se termine par un éloge du métissage et je cite en particulier l’exemple du préambule de la constitution marocaine comme modèle d’une philosophie de l’ouverture, de la tolérance et du respect", a-t-il affirmé.
S’agissant de la politique muséale actuellement au Maroc, notamment avec la Loi Label Musée en cours d’examen au Parlement et qui aspire à encadrer l’appellation « Musée» laquelle doit se plier à des normes mondiales précises, «une première en Afrique et dans le monde arabe», l’ancien ministre français de la Culture a salué "une très bonne décision". "Il est important à la fois d’encourager l’efflorescence des initiatives privées, publiques, associatives ou autres et en même temps, c’est une bonne chose qu’une autorité reconnue par l’Etat, en l’occurrence la FNMM, puisse attribuer un label, je pense que c’est nécessaire", a-t-il considéré. "Si je compare avec ce qui est entrepris en France, il y a aussi des catégories instituées par l’Etat sous le nom de musées de France qui sont placés sous la tutelle du ministère de la Culture et du coup, un certain nombre d’exigences scientifiques doivent être respectées", a poursuivi M. Lang.
Selon lui, un label Musée est "une bonne chose". "Il ne s’agit pas de porter atteinte à la liberté d’initiatives des uns et des autres, mais d’introduire un peu de clarté, aussi d’assurance du respect des exigences scientifiques qui aujourd’hui sont d’ailleurs reconnues à travers les organismes internationaux des musées", a-t-il affirmé.
Dans cet entretien avec la MAP, le Président de l’IMA est revenu aussi sur la gestion par le Maroc de la crise du Covid-19 et la campagne de vaccination qui vient de démarrer. "Une fois de plus, le Maroc est un pays exemplaire. Les initiatives prises par les autorités marocaines depuis un an suscitent l’admiration et le respect. Au moment où en France, par exemple, nous manquions de masques, le Maroc en fabriquait beaucoup et invitait les habitants à les porter, et même le Maroc réussissait à en exporter. C’est vraiment une réussite remarquable", s’est félicité M. Lang.
Il s’est aussi réjoui que "la campagne de vaccination soit engagée aujourd’hui et lancée au plus haut niveau du pays". "C’est une très bonne chose que la plus haute autorité de l’Etat donne l’exemple. Je crois savoir aussi que les autorités marocaines vont faciliter la vaccination générale de tout le pays y compris celle des résidents. C’est là un geste à la fois intelligent et généreux", a-t-il souligné.

Libé
Mardi 2 Février 2021

Lu 641 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS