Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Institut français de Casablanca élabore une programmation pluridisciplinaire et contemporaine


Libé
Dimanche 3 Octobre 2021

Institut français de Casablanca élabore une programmation pluridisciplinaire et contemporaine
L’ Institut français (IF) de Casablanca propose, à l’occasion de la saison 2021/2022 qui sera celle du “renouveau”, une programmation culturelle pluridisciplinaire et contemporaine. Ainsi, l’institut compte reprendre la programmation cinéma, avec une sélection de films français, marocains et internationaux récemment sortis en salle, tels que “Les Indes galantes”, “Gagarine”, “L’homme qui a vendu sa peau”, “Zanka contact” ou encore “Gaza mon amour”.

Pour fêter le retour du cinéma dans le réseau des salles de l’IF, des réalisateurs et des comédiens viendront présenter leurs films lors de projections évènement. Le ciné jeunesse et le cinéma d’animation auront également une place importante dans cette programmation. Le Festival international du cinéma d’animation de Meknès (FICAM) sera sans nul doute l’un des moments forts du trimestre, avec pas moins de six films proposés au public, du 10 au 24 octobre, parmi lesquels “L’extraordinaire voyage de Marona” d’Anca Damian et “Petit vampire” de Joann Sfar.

L’IF, qui va aussi poursuivre sa collaboration artistique avec les grands rendez-vous culturels de Casablanca, va accueillir du 6 au 9 octobre, la 7ème édition des Rencontres chorégraphiques de Casablanca, un festival de danse pour la diffusion des créations chorégraphiques au Maroc, ainsi que le Festival international d’art vidéo, porté parla Faculté des lettres et des sciences humaines de Ben M’sik, qui aura le Québec pour invité d’honneur du 23 au 27 novembre.

Parmi les rendez-vous phares de l’IF, il y a lieu de citer Novembre numérique, un mois dédié aux cultures numériques sous toutes leurs formes: expositions, spectacles, ateliers et concerts, ainsi que la Nuit des philosophes, l’évènement majeur pour le débat d’idée, le samedi 4 décembre. Par ailleurs, tout au long du trimestre, le public pourra découvrir dans les espaces de l’institut ou dans des lieux partenaires, différents spectacles en provenance de France, du Maroc ou d’ailleurs.

Ce trimestre, l’IF va accueillir onze artistes ou compagnies en résidence artistique pour des projets cirque, théâtre, danse, arts numériques, bande-dessinée et performance, autant d’occasions de rencontres extrêmement riches entre le public et les artistes. Parce que la création numérique est au cœur de son projet (et de la société), l’institut sera très bientôt équipé d’un nouvel outil: le Fablab ! Situé au premier étage de la médiathèque de l’IF de Casablanca, il sera composé de deux studios professionnels qui permettront aussi bien aux jeunes casablancais d’expérimenter avec la création audiovisuelle, qu’aux artistes locaux ou en résidence à l’IF de disposer du matériel nécessaire pour la réalisation de leurs pièces.


Lu 844 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Août 2022 - 10:22 Moga Festival de retour à Essaouira