Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Installation des nouveaux membres de la CRDH de Laâyoune-Sakia El Hamra




La cérémonie d'installation des nouveaux membres de la Commission régionale des droits de l'Homme (CRDH) de Laâyoune-Sakia El Hamra a eu lieu mardi à Laâyoune, sous la présidence de la présidente du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Amina Bouayach. Après Dakhla, la ville de Laâyoune est la deuxième étape du processus de parachèvement des structures du CNDH en vue de donner une nouvelle impulsion à l'action de cette institution constitutionnelle sur l’ensemble du territoire national, a-t-elle souligné en ouverture de cette rencontre. Il s’agit notamment de renforcer le positionnement et l’interaction du Conseil avec ses partenaires aux niveaux régional et local sur des questions liées à la protection, la promotion, la diffusion de la culture des droits humains, a-t-elle indiqué. Pour Amina Bouayach, le choix de nouveaux membres de la CRDH de Laâyoune-Sakia El Hamra est régi par les normes établies par le règlement intérieur du CNDH et vient concrétiser le principe de rotation au niveau des postes de responsabilité d’une manière démocratique. Elle a en outre relevé le souci du CNDH est de garantir une représentativité élargie au sein de ses commissions régionales qui ont aussi pour nouvelle mission l’évaluation des politiques publiques, tout en appelant les nouveaux membres à apporter une contribution concrète aux efforts visant à promouvoir la culture et les valeurs des droits humains et la protection des libertés. La CRDH de Laâyoune-Sakia El Hamra se compose de 21 membres aux riches et divers profils, dont 6 proposés par des corps professionnels, ainsi que d’acteurs associatifs et universitaires et de personnalités actives dans les domaines socioéconomiques et écologiques, a expliqué, pour sa part, le président de la commission régionale des droits de l’Homme, Taoufik El Bardiji. Après la phase d’instauration des mécanismes de proximité régionale des droits de l’Homme, le parachèvement des structures régionales du CNDH marque une nouvelle étape dans la concrétisation des droits humains sous toutes leurs formes, en collaboration avec la société civile et les différentes parties prenantes, a-t-il fait observer. 

Libé
Mercredi 9 Septembre 2020

Lu 186 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Septembre 2020 - 18:00 Haro sur l’hydrochloroquine