Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Installation des membres de la CRDH de Béni Mellal-Khénifra

Amina Bouayach : Le CNDH est la voix de la conscience chargée de garantir et de protéger les droits de la personne humaine




Les membres de la Commission régionale des droits de l'Homme (CRDH) de Béni Mellal-Khénifra ont été installés dans leurs fonctions, vendredi à Béni Mellal, en présence de la présidente du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH),Amina Bouayach. LaCRDHdeBéni Mellal-Khénifra, présidée par Ahmed TaoufikZainabi, est composée de 21 membres proposés par les corps représentatifs régionaux des magistrats, des avocats, des médecins, des ouléma, de l’institution du Médiateur et des journalistes professionnels, des associations et des observatoires régionaux des droits de l’Homme, en plus de personnalités actives dans le domaine de la protection et de la promotion des droits humains.

Intervenant à cette occasion, Amina Bouayach a mis en avant l'importance de ces commissions dans la consécration et la diffusion de la culture des droits humains et dans leurs promotions, en ce sens, qu’elles représentent un mécanisme de proximité qui veille à traduire la stratégie et les orientations adoptées par le CNDH dans ce domaine, au niveau régional à travers l’écoute, le suivi et le contrôle des violations, ainsi que l'interaction avec les préoccupations des citoyens et leurs problèmes, en conformité avec les engagements internationaux du Maroc en la matière.

Le CNDH est cette " voix et conscience" chargée de garantir et de protéger les droits de la personne humaine, de soulever les problèmes et les préoccupations des citoyens avec objectivité, impartialité et indépendance, et qui œuvre à satisfaire les attentes de la société et des pouvoirs publics.AminaBouayach a estimé que l'étape actuelle oblige leConseil à évaluerles politiques publiques afin d'œuvrer à la promotion des droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux des citoyens à travers une vision proactive pour éviter "l'apparition de tensions", notant que la région Béni Mellal-Khénifra est l’une des régions exemplaires dans le suivi et la mesure de l'étendue de l'accès des citoyens en particulier, des catégories vulnérables aux services de santé, à l'éducation, à l'emploi et au développement. Elle a également passé en revue un ensemble de propositionsformulées parleCNDHdans de nombreux domaines, notamment le lancement du projet baptisé "Effectivité du droit à la santé au Maroc: vers un système de santé basé surl'approche fondée sur les droits de l'Homme", en plus de ses contributions dans le cadre du nouveau modèle de développement, du Registre social unifié (RSU) et autres.

Pour sa part, le président de la CRDH de Béni Mellal-Khénifra, Ahmed TaoufikZainabi, a souligné l'importance des CRDHdansla protection et la promotion de ces droits au niveau régional, tout en s'attardant sur les spécificités de certains droits au niveau de la région, comme le droit à la scolarisation et à la santé dans les zones reculées et montagneuses. La CRDH de Béni Mellal-Khénifra se distingue parla diversité de ses membres issus de divers horizons et par la multiplicité de leurs connaissances intellectuelles et professionnelles, ce qui favorisera l’instauration d’une vision intégrée sur les questions de droits humains. Les CRDH ont pour missions notamment d’assurer le suivi et le contrôle de la situation des droits de l’Homme au niveau régional, de recevoir les plaintes relatives aux allégations de violations des droits de l’Homme qui leur sont adressées et de mettre en place le programme et les projets du CNDH dans le domaine de promotion des droits humains.
 

Libé
Dimanche 25 Octobre 2020

Lu 425 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.