Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Faux prêtre colombien




Un Colombien, prêtre catholique depuis 18 ans, n'avait en réalité jamais été ordonné et a été démasqué peu avant Noël, a-t-on appris lundi auprès du diocèse du sud de l'Espagne où il exerçait dernièrement.
L'eucharistie administrée ou les confessions entendues par ce prêtre sont donc considérées comme "invalides", a dit à l'AFP une porte-parole du diocèse de Cadix avant d'assurer que "la grâce de Dieu agissait" sur les fidèles, de bonne foi et trompés par ce faux curé.
Les mariages et les baptêmes restent en revanche valides et "les gens ne doivent pas se remarier", a-t-elle poursuivi.
Miguel Angel Ibarra, installé en Espagne depuis octobre 2017, était, lorsqu'il a été démasqué, chargé de la bonne marche de l'église de Medina Sidonia, une petite ville de 11.000 habitants en Andalousie.
"L'Archidiocèse colombien a averti, le 13 décembre dernier, le diocèse de Cadix à la suite d'une plainte pour faux concernant ses documents d'ordination, qu'une enquête poussée avait été effectuée et concluait que Miguel Angel Ibarra n'avait jamais été ordonné prêtre", a expliqué le diocèse espagnol dans un communiqué.
Le faux prêtre a été convoqué devant son archevêché d'origine en Colombie, Santa Fe de Antioquia, a poursuivi le diocèse espagnol, regrettant que "des faits comme celui-ci puissent assombrir le labeur de ses paroissiens et de ses prêtres dûment ordonnés, qui servent chaque jour l'Eglise de manière exemplaire".


AVC et crise cardiaque pourraient annoncer un cancer 1 mois avant
Et si derrière un AVC ou une crise cardiaque se cachaient les prémisces d'un cancer ? C'est ce que semble mettre en évidence une étude publiée dans le journal Blood. D'après les observations de chercheurs de New York, les personnes atteintes d'un cancer sont davantage susceptibles d'avoir eu une crise cardiaque ou un AVC durant les mois précédant leur diagnostic de cancer. Les cancers du poumon et du côlon, ainsi que les cancers à un stade avancé, semblent être les plus fortement associés à ce risque cardiovasculaire.
"Nos données montrent qu'il existe un risque associé d'accident vasculaire cérébral ischémique et d'attaque cardiaque qui commence à augmenter au cours des 5 mois précédant le diagnostic officiel du cancer et atteint un sommet le mois précédent" a déclaré l'auteur principal de l'étude, Babak Navi, professeur agrégé de neurologie. Le cancer aurait ainsi un effet sur le système de coagulation et pourrait bien être le principal facteur de risque associé aux crises cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux.
Pour parvenir à ces conclusions, les scientifiques ont examiné le risque de crise cardiaque et d'AVC chez les personnes âgées de 67 ans et plus chez lesquelles un diagnostic récent de cancer du sein, du poumon, colorectal, de la prostate, de la vessie, de lymphomes non hodgkiniens, de cancers de l'utérus, du pancréas et de l'estomac, avait été établi entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2013. Ces cancers représentent les deux tiers de tous les cancers diagnostiqués aux Etats-Unis. L'étude totalisait 748.662 personnes. Ils ont alors pu observer que le risque d'avoir une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral augmentait de 70% au cours de l'année précédant le diagnostic de cancer. Pour le Dr Navi "si une personne a une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral et qu'il y a des signes inquiétants d'une tumeur maligne non diagnostiquée, telle qu'une perte de poids ou une anémie inexpliquée, peut-être qu'un dépistage du cancer devrait être envisagé".

Vendredi 4 Janvier 2019

Lu 120 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.