Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Importance des ressources humaines dans le développement du système national de santé


Libé
Jeudi 7 Juillet 2022

Des acteurs clés du système de santé au Maroc ont mis en avant, mardi lors d'une conférence organisée à l'Université Mundiapolis à Casablanca, l'importance des ressources humaines dans le développement du système national de santé. Les participants à cette conférence, organisée sous le thème "Les ressources humaines comme levier de développement du système national de santé", ont relevé que les ressources humaines constituent la pierre angulaire de tout changement du système de santé, notant que le secteur de la santé connaît des évolutions majeures enclenchées depuis le discours Royal de 2018 qui a invité à une refonte globale du système national de santé. Ils ont, par ailleurs, souligné que malgré les efforts dans le domaine, le déficit en personnel et en professionnels de santé demeure très important, ajoutant que les besoins en professionnels de santé sont en effet estimés à plus de 97.000 médecins, infirmiers et techniciens de santé. Dans ce sens, les intervenants ont mis l'accent sur la nécessité pour le système national de santé de s’inscrire dans une démarche proactive afin de répondre à des besoins grandissants en cadres et professionnels de santé dans les différents domaines du secteur de la santé au Maroc comme les hôpitaux et les cliniques privées, l’industrie pharmaceutique, les soins de base et la santé publique en général. Et d'ajouter que ces besoins s'expriment aussi sur le plan qualitatif, ce qui renvoie à la formation et l’amélioration des compétences comme levier important du développement des prestations de santé au Maroc. Dans son allocution d'ouverture, le directeur général de l'Université Mundiapolis, Abdelmounim Belalia, a indiqué que l'Université Mundiapolis, comme établissement de l'enseignement supérieur reconnu par l’Etat, a l'ambition de contribuer activement à la formation des professionnels et cadres de santé pour répondre aux besoins du Maroc en compétences dans le domaine. Il a, dans ce sens, annoncé l'ouverture de trois nouvelles filières en sciences de la santé en vue d'accompagner la dynamique que connaît le Maroc, notamment en termes d'élargissement de la couverture sanitaire qui nécessite la mise sur le marché de ressources humaines qualifiées. "Ces filières concernent la formation d'infirmiers polyvalents, d'infirmiers spécialisés en anesthésie et réanimation et d'infirmiers spécialisés en soins d'urgence et soins intensifs", a-t-il précisé, notant qu'il s'agit également de l'ouverture d'un master en kinésithérapie du sport et d'un master en management de la santé globale. Pour sa part, Jaafar Heikel, professeur de médecine et économiste de la santé, a relevé que cette conférence est très importante dans le sens où elle aborde un thème important, étant donné que la refonte du système de santé voulue par Sa Majesté le Roi Mohammed VI implique plusieurs éléments stratégiques, dont le capital humain. "L'enjeu de ce séminaire est de comprendre le rôle extrêmement important de l'élément humain dans le refonte du système de santé, d'apprendre à le valoriser, l'organiser, le répartir et surtout l'évaluer", a-t-il ajouté. De son côté, Mohammadin Boubekri, président du Conseil national de l'Ordre des médecins, a fait savoir que cette conférence a pour but de discuter et d'aborder un sujet épineux relevé par le nouveau modèle de développement, l'initiative nationale de développement humain (INDH) et les programmes de santé du ministère de tutelle et du gouvernement. Il s'agit, selon lui, d'"instaurer une véritable gouvernance pour les ressources humaines afin de réaliser un véritable développement". Les experts du monde de la santé intervenant à cette occasion ont abordé différentes thématiques, notamment "Les ressources humaines en santé au Maroc : état des lieux et benchmark international", "Le capital humain comme élément de la souveraineté sanitaire du Maroc", "Les cliniques privées et besoins de compétences en santé pour répondre aux impératifs de l’élargissement de la couverture sanitaire" et "L’industrie pharmaceutique et le défi de la professionnalisation des ressources humaines".


Lu 601 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS