Hunger Games: Pourquoi Jennifer Lawrence a-t-elle hésité à accepter le rôle de Katniss ?


Si aujourd'hui le nom de Jennifer Lawrence est indissociable de Hunger Games, la comédienne a pourtant bien failli ne pas incarner l'héroïne des romans de dystopie de Suzanne Collins sur grand écran.
Mis en scène par Gary Ross, le premier film de la saga Hunger Games était impatiemment attendu par les fans de la série littéraire (en 2012, les livres s'étaient déjà vendus à 30 millions d'exemplaires) mais également par tout un public adolescent qui allait se retrouver cinématographiquement orphelin. Le dernier opus de Twilight sortait en effet en novembre 2012. Hunger Games avait donc tout pour être le successeur idéal.
Mais pour réussir à égaler, voire dépasser le succès de la saga vampirique, il fallait trouver les bons acteurs, notamment l'héroïne. Et pour incarner la rebelle Katniss Everdeen, les jeunes actrices les plus prometteuses d'Hollywood se sont bousculées. Hailee Steinfeld, Abigail Breslin, Emma Roberts, Saoirse Ronan, Chloe Moretz, Lyndsy Fonseca, Emily Browning, Shailene Woodley (qui décrochera par la suite le rôle de Tris dans Divergente) ou encore Kaya Scodelario (Le labyrinthe) ont passé les castings, mais c'est finalement Jennifer Lawrence qui s'est vu proposer le rôle. Pourtant la comédienne a mûrement réfléchi avant d'accepter la proposition. Plus habituée aux films indépendants (Loin de la terre brûlée, Winter's Bone...) qu'aux blockbusters et ayant vu l'engouement que pouvait susciter ce genre de films, la jeune femme a mis trois jours avant de finalement accepter le rôle.
Interrogée par AlloCiné lors de la promotion du premier Hunger Games, Jennifer Lawrence confiait à ce sujet : "L'engouement des fans et le tourbillon dans lequel les acteurs de Twilight ont été pris est vraiment effrayant. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai hésité à accepter le rôle de Katniss. Mais d'un autre côté c'est un peu le prix à payer quand vous êtes acteur. Il y a toujours des choses avec lesquelles vous devez composer". Elle précise ensuite : "J'ai mis 3 jours pour répondre parce que j'étais consciente que c'était une décision qui allait changer ma vie. Il me fallait plus de temps qu'une conversation téléphonique. J'avais cette peur de me perdre dans mon personnage et de ne pas arriver à en sortir. Et puis j'ai réalisé que je ne pouvais pas refuser ce rôle simplement parce que j'étais effrayée."

Samedi 29 Septembre 2018

Lu 420 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br