Libération




Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hommage à Benyahya Ezzaoui à l'ouverture du Festival international de théâtre d’Oujda




La 11ème édition du Festival international de théâtre d’Oujda s’est ouverte, mercredi soir au Théâtre Mohammed VI, avec un vibrant hommage au dramaturge marocain feu Benyahya Ezzaoui.
Le défunt s’est illustré depuis les années 50 comme l’un des pionniers ayant considérablement contribué au développement du théâtre amateur au Maroc.
Le dramaturge Ezzaoui, décédé en 2016, avait créé l’Association ’’Théâtre municipal’’ au sein de laquelle il a, grâce à un travail de près d’un demi-siècle, développé ses compétences d’auteur, d’artiste et de metteur en scène.
Il a produit une trentaine de pièces théâtrales, de différents styles, qui ont été interprétées sur les scènes nationales et internationales, et raflé plusieurs prix et attestations de reconnaissance.
Selon Mustapha Ramdani, directeur du festival, cette manifestation, organisée par l’Association Comedrama pour le théâtre et la culture, se veut une plate-forme pour favoriser le partage et l’échange d’expériences, et promouvoir le dialogue des cultures et la diffusion des valeurs nobles.
Dans une allocution à l’ouverture de cette édition, il a mis en avant le rôle éducatif et social du théâtre et son apport à la consécration de la culture du dialogue.
Prennent part à ce festival, qui se poursuivra jusqu’au 14 mai courant, des troupes théâtrales venues du Maroc et d’ailleurs (France, Lituanie, Italie, Belgique, Egypte), ainsi que des artistes qui vont encadrer et animer des ateliers de formation au profit des amateurs du théâtre dans la région de l’Oriental.
Il s’agit du comédien et metteur en scène franco-congolais, Georges M’Boussi, de l’actrice argentine Graziella Sureda, et de l’acteur et musicien italien Paolo Avataneo.
Le programme du festival prévoit, outre des créations théâtrales, des conférences qui vont débattre de sujets et questions se rapportant aux mutations que connaît le théâtre et à la pratique du théâtre en Amérique latine.
Ce festival a pour objectif de conforter la dynamique culturelle que connaît la région de l’Oriental et de permettre aux jeunes artistes de rencontrer des professionnels du théâtre, d’enrichir leurs expériences et de développer davantage leurs compétences. La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présentation de la pièce théâtrale '’Hôtel Feydeau’’ (France).

 

Vendredi 11 Mai 2018

Lu 362 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal