Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse des prix des actifs immobiliers au deuxième trimestre


Le nombre
des transactions a affiché une baisse de
0,5% sur un an



Hausse des prix des actifs  immobiliers au deuxième trimestre
Les prix des actifs immobiliers ont augmenté de 0,9% au deuxième trimestre 2018 par rapport à la même période un an auparavant, ont annoncé récemment Bank Al-Maghrib (BAM) et l'Agence nationale de la conservation foncière, du cadastre et de la cartographie (ANCFCC).
Cette augmentation est due à des hausses de 0,1% pour les biens résidentiels, de 2,4% pour les terrains et de 1,4% pour les biens à usage professionnel, expliquent BAM et ANCFCC dans une note sur l'Indice des prix des actifs immobiliers (IPAI) au titre du 2ème trimestre 2018 (T2-2018).
Quant au nombre des transactions, rapporte la MAP, il a affiché une baisse de 0,5% sur un an, reflétant une diminution de 4,4% des ventes de biens résidentiels et des augmentations respectives de 13,4% et 6,3% de celles de terrains et de biens à usage professionnel, relève la note.
La hausse des prix des actifs résidentiels inclut des augmentations respectives de 0,1% et 3,6% pour les appartements et les villas au T2-2018, ainsi qu'une baisse de 1,4% pour les maisons pour la même période, précise la même source.
Concernant les prix des biens à usage professionnel, la note fait état d’augmentations de 1% pour les locaux commerciaux et de 1,8% pour les bureaux, alors que les transactions ont enregistré une hausse de 6,3%, recouvrant un accroissement des ventes de locaux commerciaux de 8,6% et une baisse de celles de bureaux de 7,3%.
Par villes, l'IPAI a progressé, en glissement annuel, de 1,2% au niveau de Casablanca, alors qu'à Rabat, les prix ont augmenté de 4,4%, fait savoir la note, ajoutant qu'à Tanger, les biens immobiliers se sont appréciés de 1,8%. A Marrakech, les prix des actifs immobiliers ont en revanche diminué de 1,2% au T2-2018, ajoute la même source.
En glissement trimestriel, l’IPAI est resté stable au 2ème trimestre 2018, relève encore la note qui explique cette stabilité par des diminutions de 0,3% des prix des biens résidentiels et de 1,7% de ceux des biens à usage professionnel, ainsi qu’une augmentation de 1% pour les terrains. 
Pour ce qui est des transactions, une légère hausse (+0,4%) a été enregistrée par rapport à un trimestre auparavant, reflétant un accroissement de 4,2% des ventes de biens résidentiels. Celles portant sur les terrains et les biens à usage professionnel ont reculé de 7,2% et 9,6% respectivement.

Lundi 20 Août 2018

Lu 826 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.