Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de la valeur des exportations agricoles durant la campagne 2019-2020


Plus de 39 MMDH de produits alimentaires exportés



Le programme des cultures printanières et d'été a permis un bon approvisionnement du marché local

La valeur des exportations des produits alimentaires agricoles a totalisé 39,5 milliards de dirhams (MMDH) pour la campagne agricole 2019-2020, soit une hausse de 8% par rapport à l'année 2018, a souligné, lundi à Rabat, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch. En réponse à une question centrale sur "les préparatifs pour faire réussir la saison agricole actuelle à la lumière de la propagation de la pandémie de Covid-19", à la Chambre des représentants, Aziz Akhannouch a indiqué que grâce à la poursuite de l'activité agricole tout au long de la chaîne de valeur, la valeur des exportations des produits alimentaires agricoles, hors produits de pêche,s'est élevée à 39,5 MMDH au cours de la saison 2019-2020, soit une hausse de 8% par rapport à 2018 et de 130% par rapport à l'année 2010. Et de noter que la poursuite de l'activité agricole dansles différentes unités de conditionnement et de transformation a permis de préserver l'activité d'exportation, qui a réalisé des résultats positifs à l'aune de ces circonstances exceptionnelles actuelles. Concernant les exportations des légumes, le ministre a fait savoir qu'elles ont enregistré un volume de 1 million et 416 mille tonnes au cours de la saison 2019-2020, réalisant une hausse de 12% par rapport à la saison 2018-2019 (1 million et 266 mille tonnes), tandis que les exportations des tomates ont connu une progression de 5%, passant de 539 mille tonnes en 2018-2019, à 567 mille tonnes au cours de la campagne 2019-2020. Quant aux fruits rouges, le responsable gouvernemental a indiqué que le volume des exportations des fruits frais a atteint environ 89 mille tonnes, en hausse de 22% par rapport à la saison 2018-2019 (73 mille tonnes), ajoutant que le volume d'exportation de la pastèque rouge s'est élevé à 241 mille tonnes au cours de la saison 2019-2020, contre 168 mille tonnes en 2018-2019, soit une hausse de 44%. Ainsi, les exportations d'agrumes devraient enregistrer de nouveaux horizons sur les marchés mondiaux, eu égard à l'offre relativement limitée des concurrents principaux du Royaume, a-t-il ajouté, relevant qu'il est prévu que le volume des exportations des produits alimentaires agricoles réalise une hausse de 10% au cours de la saison agricole 2020-2021. Par ailleurs, le ministre a fait observer que la campagne agricole actuelle s'accompagnera de quantités abondantes de semences sélectionnées, malgré les contraintes climatiques défavorables qu'a connues le Maroc au cours de la campagne agricole précédente. Il a ensuite évoqué l'état rassurant du rythme de mise en œuvre du programme prévu pour cette saison afin de garantir l'approvisionnement des points de vente en quantitéssuffisantes à même de répondre aux besoins des agriculteurs en semences. En effet, il est prévu que les agrumesréalisent une augmentation de 29% par rapport à la campagne précédente, dansla mesure où l'augmentation de la production des nouveaux plants d'agrumes a permis, dans le cadre du Plan Maroc vert, d'accroître la production au cours de cette campagne. Par ailleurs, la campagne agricole 2020-2021 devrait réaliser une production record des dattes, avec une hausse de 4% par rapport à la campagne précédente, à la faveur notamment de l'impact positif des conditions climatiques. En outre le succès du programme des cultures printanières et d'été a permis la réalisation d'un approvisionnement complet en produits agricoles des marchés de toutes les régions du Royaume. Aziz Akhanouch a indiqué à ce propos que le programme des cultures printanières et d'été pour leslégumes, qui est un programme d'intervention structurel dans le domaine de l'agriculture et qui a démontré son importance, a permis un approvisionnement complet en tous les produits agricoles à toutes les régions, réalisant ainsi un succèssignificatif dans des circonstances très difficiles. La réussite de ce programme est illustrée par la superficie deslégumes cultivés au printemps, qui a atteint 91.000 hectares, soit 114% du programme spécifié sur 80.000 hectares, tandis que les superficies programmées dans le cadre du programme pour certains légumes, comme les pommes de terre ont dépassé 312%, tout comme les tomates (143%) et les oignons (120%), ce qui a permis de couvrir les besoins de consommation des citoyens. Concernant la culture des légumes d'été, il a souligné qu'un programme de distribution de façon naturelle a été élaboré sur une superficie estimée à 20.800 hectares, dont 60% consacrés aux pommes de terre et 20% aux tomates, ajoutant que les réalisations ont atteint environ 17.000 hectares de la surface cultivée, soit environ 82% de l'objectif tracé du programme, soulignant que le programme couvrira les besoins des consommateurs pour la période d'octobre à décembre 2020. Le ministre a estimé que les efforts des agriculteurs et les politiques adoptées par l'Etat il y a 10 ans, en termes de planification et de gestion stratégique, ont restructuré l'agriculture marocaine sur des basessolides, notant que ces chantiers se sont basés sur l'accompagnement et la motivation des agriculteurs, particulièrement dans le domaine de la mécanisation et des techniques agricoles et l'encouragement des agriculteurs à développer leurs investissements, à travers une réforme radicale et une révision profonde du système d'incitation agricole, pour devenir un levier d'investissement et un outil contribuant à la croissance de l'économie nationale et à l'amélioration des revenus des agriculteurs. Plus de 60% des bénéficiaires du système d'incitation des petits agriculteurs possèdent moins de cinq hectares de terres agricoles, a-t-il relevé, soulignant que ces interventions ont permis la réalisation de 2.500 projets de développement agricole et 985 projets du deuxième pilier de l'agriculture solidaire, avec des investissements atteignant 14,5 milliards de dirhams au profit de 733.000 bénéficiaires et 19.000 contrats-programmes de développement des chaînes de production. Douze milliards de dirhams ont également été investis, selon le ministre, pour développer l'industrie alimentaire, en poursuivant la mise en œuvre du contrat-programme de développement agroalimentaire, qui permettra la mise en place de 371 nouvelles unités, offrira 38.000 opportunités d'emploisupplémentaires et 13 milliards de valeur ajoutée annuelle supplémentaire.

Libé
Mardi 13 Octobre 2020

Lu 432 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.