Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki : Les relations maroco-guinéennes, un modèle réussi de coopération Sud-Sud

Mamadi Touré : Le Conseil de sécurité est la seule instance habilitée à trouver une solution à la question du Sahara




Les relations entre le Maroc et la Guinée Conakry constituent «un modèle réussi» de coopération Sud-Sud, a affirmé, mercredi à Rabat, le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.
Lors de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, Mamadi Touré, qui effectue sa première visite au Maroc depuis sa nomination, il a souligné la convergence des vues entre les deux pays concernant les questions d'ordre bilatéral et international, saluant les relations historiques liant les deux pays depuis la période de lutte pour l'indépendance.
Il a mis en avant le rôle primordial que joue le président guinéen Alpha Condé pour le renforcement de l'action africaine commune et la consécration de la paix et la stabilité dans plusieurs régions du continent, soulignant que les deux pays oeuvrent de concert au sein des rencontres internationales.
Au niveau parlementaire, Habib El Malki a rappelé sa rencontre avec le président de l'Assemblée nationale de Guinée au début de l'année actuelle et au cours de laquelle ils se sont entendus pour donner une nouvelle impulsion à la coopération entre les deux institutions législatives. 
Pour sa part, Mamadi Touré a mis en exergue la profondeur des relations liant,  de longue date, son pays au Maroc rappelant le rôle joué par Feu S.M Mohammed V et l'ancien Président Ahmed Sekou Touré en faveur de l'instauration des bases de l'action africaine commune et leur soutien à la lutte des pays du continent africain contre l'occupation.
Il a réitéré la position constante de la Guinée Conakry soutenant la proposition d'autonomie proposée par le Maroc pour régler définitivement le conflit artificiel autour du Sahara marocain, affirmant que son pays considère le Conseil de sécurité de l'ONU comme «la seule instance habilitée à trouver une solution à ce conflit et du coup aucune organisation n'a droit de s'immiscer dans ce dossier».
Il a aussi exprimé la considération du peuple guinéen pour les initiatives entreprises par S.M le Roi Mohammed VI visant à renforcer la coopération entre les deux pays et avec les pays africains subsahariens en général, notant que les conventions signées lors des visites Royales en Guinée Conakry avancent dans le bon sens et ont donné des résultats tangibles.

Libé
Vendredi 26 Juillet 2019

Lu 1258 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com