Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki : Les relations maroco-espagnoles sont fondées sur une profondeur historique et des convictions communes

Tenue à Madrid de la 4ème session du Forum parlementaire Maroc-Espagne




Les travaux de la 4ème session du Forum parlementaire Maroc-Espagne se sont ouverts, jeudi à Madrid, avec la participation d’une importante délégation marocaine conduite par le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, et le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchemas.
La délégation parlementaire espagnole à ce Forum est conduite par le président du Sénat (Chambre haute), Pio Garcia-Escudero, et la présidente du Congrès des députés (Chambre basse), Ana Pastor.
Au cours de son intervention, Habib El Malki a souligné que ce Forum fait partie des outils de dialogue institutionnel qui contribuent au renforcement des relations distinguées entre le Maroc et l’Espagne, à la prospective de nouveaux horizons de collaboration, à la présentation de suggestions à même de donner un caractère permanent à la qualité des relations  séculaires qu’entretiennent nos deux pays. Lesquelles relations sont fondées sur une profondeur historique, humaine et culturelle et sur des convictions communes quant aux valeurs humaines nobles dont nous avons grandement besoin aujourd’hui dans des contextes marquées par les conflits, l’extrémisme, le repli, le séparatisme et le nationalisme étriqué.
Le président de la Chambre des représentants a affirmé que le patrimoine ibéro-méditerranéen, manifeste dans les civilisations de Grenade, Cordoue, Séville, Tolède, Fès et Marrakech, avait un rôle prépondérant quant  à l’avènement de l’esprit des Lumières en Europe.
Habib El Malki n’a pas manqué de rappeler que les convictions communes et les défis  auxquels on fait face, à savoir la violence, le terrorisme, l’extrémisme, l’immigration irrégulière, les répercussions des conflits régionaux et internes dans les régions du Moyen-Orient et au Sud du pourtour méditerranéen, l’amplification des propensions et des discours séparatistes, la dégradation de l’environnement  et les conséquences des dysfonctionnements climatiques, nécessitent de passer du dialogue et de la coordination à l’élaboration de politiques communes et à l’adoption de positions communes dans les instances internationales.
Et d’ajouter que le Maroc et l’Espagne disposent de tous les atouts devant faciliter cette orientation commune et cette concordance dans le traitement des relations internationales et les difficultés que rencontre le monde.
Au sujet de l’immigration et de la mobilité des personnes, retenu comme l’un des thèmes majeurs à débattre lors de ce Forum, Habib El Malki a fait savoir que c’est un défi commun pour les deux pays qui se caractérisent par le fait d’être des sociétés d’intégration et d’accueil. Il s’agit, selon lui, d’une tradition historique de deux pays de départ et de transit de migrants.
“A l’instar de ce qui s’est passé en Espagne, le Maroc mène depuis 2013 des campagnes en faveur des immigrés irréguliers et adopte une politique migratoire visant l’intégration économique et sociale, et ce conformément à ses engagements internationaux et moraux et son devoir humanitaire”, a ajouté Habib El Malki.
Les points traités au cours de ce Forum seront bénéfiques pour les relations entre nos deux pays qui ont toujours su exploiter leur passé commun pour enrichir leur coopération et se soutenir mutuellement, a conclu Habib El Malki, en rappelant que le Maroc a toujours été du côté de l’Espagne en ce qui concerne sa souveraineté et son unité, de même que l’Espagne a appuyé la position marocaine auprès de l’UE.
Les quatre sessions de débat prévues lors de cet événement, qui constitue la concrétisation d'un engagement fort de l'Espagne et du Maroc, s'articuleront autour des thématiques "Politique et sécurité", "Coopération économique", "Mobilité et migration" et "Coopération culturelle".
Parmi les sujets qui seront abordés dans ce cadre, figurent la souveraineté des Etats, le renforcement des institutions démocratiques et la décentralisation politique, la régionalisation dans les deux pays, ainsi que la régionalisation et le développement.

H.T
Vendredi 20 Avril 2018

Lu 676 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés