Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki : Les concepts que nous adoptons ne permettent plus de percevoir notre véritable réalité

L'UPA condamne vigoureusement les agressions israéliennes contre le peuple palestinien, ses terres et ses lieux sacrés




Habib El Malki : Les concepts que nous adoptons ne permettent plus de percevoir notre véritable réalité
La 27ème Conférence de l'Union parlementaire arabe se tient dans une conjoncture internationale marquée par sa complexité et ses développements accélérés, a affirmé le président de l'Union parlementaire arabe (UPA), président de la Chambre des représentants, Habib El Malki.
Dans une allocution à l’ouverture, jeudi au Caire, des travaux, il a expliqué que ces développements ne rapportent que davantage de complexité, de difficultés et de dangers sur la scène arabe, et rendent même la situation arabe regrettable dans plusieurs aspects, ce qui pourrait transformer la Oumma arabe en une nation incapable de contribuer à la prise de décision à l’échelle mondiale, voire d'exercer une influence sur sa conception et ses orientations.
«Nous sommes presque incapables de détenir les éléments d’un diagnostic précis de notre situation et de nos perspectives en tant qu’Arabes frères et partageant la même souffrance et le même espoir, car les concepts actuels que nous adoptons dans l’analyse sont révolus et ne permettent plus de percevoir notre véritable réalité», a ajouté le président de l’UPA. Et de poursuivre que la réalité concrète que «nous vivons tous dans le monde arabe dément tout ce que nous disons, en ce sens que nous manquons généralement de l'engagement minimum à l’égard de ce qui a été annoncé dans une incapacité claire de prendre le contrôle des événements et de faire face aux complots externes qui visent notre Oumma et aux plans de division qui menacent un certain nombre de pays arabes».
Habib El Malki a également mis l’accent sur le manque notable dans le processus de développement et de construction démocratique, soulignant qu’il existe des «échecs dans nos systèmes éducatifs et pédagogiques, dans le domaine de la connaissance et de la recherche scientifique, ainsi que de véritables échecs dans la diffusion de la culture du genre et d'équité pour les femmes, et dans l’octroi de l’intérêt approprié, tangible et sérieux aux aspirations et préoccupations des jeunes».
«Nous devons encore faire une lecture précise et objective des développements qu’a connus et que vit encore notre région arabe au cours des dix dernières années, avec tout ce qu’ils ont engendré, notamment le fossé entre les opportunités disponibles et les politiques adoptées». Dans ce sillage, Habib El Malki a estimé que le déficit accusé en matière de développement dans la région est préoccupant, expliquant que le plus inquiétant est que l’échec économique, social et culturel, coïncide notamment avec la faible implication politique et les ingérences extérieures «inacceptables», ce qui «alimente les causes du conflit sociétal dans un certain nombre de nos pays, menace leur stabilité, porte atteinte à leur sécurité, et nourrit le désespoir de leurs fils et filles».
Toutefois, a-t-il dit, «le citoyen arabe doit être rassuré que les projets de développement planifiés proviennent de sa volonté et répondent à ses aspirations», notant l'existence de véritables mécanismes institutionnels, censés être légitimes et crédibles, qui permettent à ce citoyen d’y contribuer.
Pour Habib El Malki, il est primordial d'unifier «nos discours et de partager la même vision pour notre avenir et destin», mettant l'accent sur la nécessité de préserver les espaces d'échange et de dialogue officiels tel l'espace du Parlement arabe.
Dans ce cadre, il a appelé à évaluer le bilan réalisé au sein de l'Union parlementaire arabe d'un point de vue politique à la lumière de la situation actuelle du monde arabe, partant de l'importance de réaliser un minimum commun en l'absence d'une culture communautaire et d'une stratégie arabe claire pour faire face aux défis et priorités du 21ème siècle notamment pour défendre la cause palestinienne, le combat de son peuple et ses droits inaliénables et légitimes à l'indépendance et l'établissement d'un Etat palestinien avec comme capitale la ville d'Al Qods.
Le président de l'Union parlementaire arabe a aussi mis l'accent sur la nécessité de poursuivre le travail commun, de renforcer la coordination et de diversifier les canaux de communication et de rendre régulières les réunions et les conférences de l'UPA, ainsi que de prendre d'autres initiatives permettant de tenir des colloques et rencontres sur les différentes questions d'actualité.
Habib El Malki a également souligné l'impératif de réformer les structures de l'Union parlementaire arabe et de concrétiser l'idée de la mise en place d'un institut arabe de formation parlementaire et d'autres institutions et structures parallèles pour renforcer davantage la présence du Parlement arabe et son autorité morale dans la législation et la prise de décisions arabes.
Par ailleurs, le président de la Chambre des représentants a condamné le fléau du terrorisme sous toutes ses formes et manifestations qui vise la Oumma arabe, ses richesses, sa stabilité et sa sécurité. De même, qu'il a condamné les attaques terroristes qui ont pris pour cible le Bahreïn, l'Egypte et l'Arabie saoudite ainsi que le terrorisme d'Etat pratiqué par les autorités israéliennes contre le peuple palestinien dont le dernier épisode s'est manifesté lors de la célébration de la Journée de la Terre où plusieurs Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes.
Pour sa part, le président de la Chambre des représentants égyptienne, Ali Abdel Aal, a mis en garde, à cette occasion, contre les plans internationaux visant la sécurité arabe et les dangers du terrorisme qui sévit dans la région, appelant à mettre en place une feuille de route et à consolider les efforts de l'Union parlementaire arabe pour renforcer son influence, le but étant de parvenir à davantage de complémentarité et de relever les défis auxquels font face les pays de la région.
Il a attiré aussi l'attention sur les énormes défis qui requièrent davantage de travail et d'effort diplomatique, militaire, économique, culturel, appelant à mutualiser les efforts pour renforcer l'action de l'Union parlementaire arabe.
Dans ce cadre, l'Union parlementaire arabe (UPA) a condamné vigoureusement toutes les formes d'agressions de l'occupation israélienne contre le peuple palestinien, ses terres, ses lieux sacrés et ses biens.
Dans un communiqué final sanctionnant ses travaux, l'UPA a aussi condamné la politique de colonisation «méprisante, sans limite et illégale» de l'occupation israélienne.
A cet égard, l'Union parlementaire arabe a appelé les pays à travers le monde, en particulier les membres du Conseil de sécurité et les pays de l'Union européenne, à faire pression sur l'occupation israélienne pour cesser ses crimes, se plier à la volonté de la communauté internationale et appliquer, dans les plus brefs délais, les dispositions du droit international pour mettre un terme aux souffrances du peuple palestinien et restituer tous ses droits.
La cause palestinienne est une question centrale de la Oumma arabe alors que le peuple palestinien subit toujours le joug de la colonisation des terres, des êtres humains et des lieux sacrés, déplore le communiqué, réitérant son total appui au peuple palestinien dans sa lutte nationale juste, garantie par le droit international pour recouvrer ses droits indéniables et légitimes à un Etat indépendant sur les frontières de juin 1967 avec la ville sainte d'Al Qods comme capitale conformément aux résolutions de la légalité internationale et aux conventions afférentes.
Par ailleurs, la conférence a dénoncé fermement la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaître la ville d'Al Qods comme capitale de l'occupation et son annonce du transfert de l'ambassade américaine en mai qui coïncide avec l'anniversaire de la Nakba, transgressant ainsi toutes les conventions afférentes, en total mépris des appels arabes et internationaux à revenir sur cette décision.
Lors de cette conférence, l'UPA a réitéré aussi sa position exprimée lors de sa réunion d'urgence tenue à Rabat, considérant les Etats-Unis comme pays partial qui ne peut plus exercer son rôle de médiateur neutre dans le processus de paix tant qu'ils adoptent une approche unilatérale, notant que cet état de fait met en péril le processus de paix et expose la région à un avenir obscur propice à la violence, l'extrémisme cultuel et intellectuel et aux tendances sanguinaires aveugles.
La conférence a également saisi cette occasion pour mettre l'accent sur l'importance d'adopter une position commune à l'égard des grandes questions arabes pour être un interlocuteur audible et influent dans les différentes instances internationales, renouvelant son appui aux efforts visant à lutter contre toutes les formes du terrorisme dans le monde arabe, assécher ses sources et éradiquer ses racines.
L'Union s'est dite, également, déterminée à œuvrer inlassablement pour mettre un terme à toutes les formes de tensions et de violence que traversent certaines parties de la région arabe, à recourir au dialogue constructif pour résoudre tous les différends et litiges et à mobiliser toutes ses énergies au service du développement.
Elle a fait part aussi de sa disposition à fournir l'appui nécessaire aux réfugiés et déplacés arabes à cause des guerres et des tensions, relevant l'impératif d'apporter le soutien économique aux pays arabes d'accueil pour leur permettre d'accomplir leur devoir moral et humain à l'égard de ces réfugiés et d'oeuvrer pour faciliter le retour des réfugiés dans leurs pays dans des conditions dignes.
L'Union parlementaire arabe a, en outre, souligné l'importance de trouver un cadre économique commun pour appuyer les économies arabes, le but étant de mettre en place un marché commun d'emploi à même d'absorber les demandeurs d'emploi de la région et de permettre à la Oumma arabe de profiter de ses atouts et compétences.

L’hommage de l’UPA à Habib El Malki

 Au cours de la séance de clôture des travaux de la 27ème conférence de l’Union parlementaire arabe (UPA), un hommage a été rendu à Habib El Malki dont le  mandat de présidence est arrivé à son terme.
A cette occasion, Habib El Malki a tenu à exprimer sa fierté pour cet hommage qui, outre sa personne, se veut un honneur pour l’ensemble des parlementaires marocains. Rappelant dans une déclaration rapportée par l’agence MAP que l’expérience parlementaire marocaine est aussi «distinguée que pionnière », et ce suite à la reconnaissance de tous les présidents des délégations parlementaires arabes. «  Nous avons rempli notre devoir moral et politique et contribué à la reconsidération de l’institution législative et la représentativité des peuples arabes de la meilleure façon ».  
Le président de la Chambre des représentants égyptienne, Ali Abdel Aal, qui a succédé à Habib El Malki à la présidence de l’UPA, a fait part dans son allocution des efforts entrepris par M.El Malki en vue de faire avancer l’action parlementaire arabe, de rehausser le niveau du rendement au sein de l’Union, de consolider les bases de la coopération entre les institutions législatives arabes, de faire parvenir les dossiers arabes justes aux instances internationales tout en leur assurant un appui international dans un contexte difficile dans lequel le monde arabe doit faire face à de nombreux défis.
Un hommage a été rendu à Habib El Malki par le président du Parlement koweïtien, Marzouk El Ghanem, en reconnaissance des efforts consentis par le président de la Chambre des représentants à la tête de l’UPA.
H.T 

Samedi 7 Avril 2018

Lu 1076 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés