Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

George Clooney dévoile le film dont il a le plus honte





Même en plein confinement aux Etats-Unis, George Clooney se livre à une impressionnante campagne promotionnelle pour les besoins de son nouveau film, Minuit dans l’univers. Disponible en exclusivité sur Netflix mercredi, ce long-métrage de science-fiction est l’occasion pour lui de revenir devant et derrière la caméra. Il y campe un scientifique resté seul dans une station d’observation sur la banquise en Arctique alors que notre monde a été décimé par une mystérieuse catastrophe. Si, aujourd’hui, George Clooney peut jouir d’une certaine liberté créative à Hollywood, ce n’a pas été le cas au début de sa carrière. Avant de rencontrer le succès grâce à la série Urgences, il a tourné quelques fameux nanars comme l’inoubliable Retour des tomates tueuses. Mais même sa célébrité ne l’a pas immunisé contre les mauvais films, en témoigne sa participation à une célèbre franchise de super-héros, restée dans (presque) toutes les mémoires. Invité du Howard Stern Show, George Clooney s’est lâché sur le film Batman & Robin, qu’il a tourné en 1996 sous la direction du regretté Joel Schumacher et dans lequel il incarnait le chevalier noir de Gotham : “C’est si mauvais que ça me fait mal de le regarder. Si je zappe à la télévision et que je tombe dessus, je me retrouve à faire ‘Oh non, non, non’. C’est une grosse machine, ce truc, et à ce moment-là je n’étais qu’un acteur qui avait obtenu un job, pas un type capable de donner le feu vert pour un film. Ils avaient payé Arnold 25 millions de dollars, et moi un million.” Il est en effet bon de rappeler que George Clooney ne fut pas le seul à couler dans ce naufrage que fut Batman & Robin. Arnold Schwarzenegger personnifiait un improbable méchant, baptisé Mister Freeze, tandis qu’Uma Thurman essayait de sauver les meubles dans la peau de Poison Ivy. Mais le film fut un immense échec collectif, comme le rappelle la star de Gravity : “Je suis terriblement mauvais là-dedans. Akiva Goldsman, qui a depuis remporté l’Oscar du meilleur scénario (pour Un homme d’exception en 2001, NDLR) avait écrit le script, et c’était un scénario horrible. Joel Schumacher, qui vient de nous quitter, l’avait réalisé et il le disait lui-même : ça ne fonctionnait pas.” Et, en effet, peu de temps avant sa mort, le réalisateur avait carrément demandé pardon aux fans du super-héros de leur avoir infligé Batman & Robin... Quant à George Clooney, il fut tellement dégoûté par son expérience qu’il a essayé d’en dissuader son camarade Ben Affleck : “Ben ne m’a pas écouté, et il a fini par faire du super boulot en tant que Batman. J’avais tort. Mais je ne pouvais partager que la sagesse acquise de ma propre expérience. Je lui ai dit: Assuretoi surtout qu’il n’y ait pas de tétons dessinés sur le costume...” Amen !

Libé
Mardi 22 Décembre 2020

Lu 433 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Avril 2021 - 04:28 Bientôt une suite du film Downton Abbey