Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gaza est au bord de la guerre Mise en garde de l'ONU

Retour au calme après la pire flambée de violences depuis 2014




La dernière flambée de violences entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas met Gaza au bord de la guerre, a assuré mercredi au Conseil de sécurité de l'ONU le coordonnateur des Nations unies pour le Proche-Orient, Nickolay Mladenov.
M. Mladenov a livré cet avertissement alors que le Conseil de sécurité reste dans l'impasse sur la façon de réagir après la plus sévère confrontation entre les forces israéliennes et les groupes armés palestiniens depuis la guerre de 2014.
"Ce dernier cycle d'attaques est un avertissement à tous sur combien nous sommes chaque jour au bord de la guerre", a affirmé M. Mladenov qui s'exprimait par vidéo depuis Jérusalem.
Le Conseil s'est réuni en urgence à la demande des Etats-Unis, qui réclamait l'adoption d'une déclaration condamnant avec force les tirs de roquettes et d'obus contre Israël menés mardi par les bras armés du Hamas et du Jihad islamique.
En représailles, l'armée israélienne a frappé mardi des dizaines de cibles dans la bande de Gaza.
Le Koweït, membre non permanent du Conseil de sécurité qui représente les pays arabes, a bloqué mercredi la proposition américaine, faisant valoir qu'il avait présenté son propre projet de résolution pour résoudre la crise.
Le Koweït appuie pour qu'un vote ait lieu cette semaine sur son projet de résolution appelant à considérer "des mesures pour garantir la sécurité et la protection de la population civile palestinienne" dans les Territoires palestiniens et la bande de Gaza, selon le texte obtenu par l'AFP.
De leur côté, les Américains, qui disposent d'un droit de veto au Conseil, s'y opposeront a assuré aux journalistes l'ambassadeur israélien aux Nations unies, Danny Danon.
L'ambassadeur français François Delattre, a lui dénoncé l'impasse dans laquelle se trouve le Conseil.
"Ce silence de plus en plus lourd, de plus en plus pesant, de plus en plus assourdissant, n'est pas acceptable. Il n'est pas acceptable pour les populations palestinienne et israélienne, qui sont les premières affectées par ce conflit; il n'est pas acceptable pour le monde qui nous regarde et qui voit dans ce silence au mieux une marque d'impuissance, au pire une expression de mépris", a-t-il déclaré.
Pa ailleurs, le calme est revenu mercredi dans la bande de Gaza et les localités israéliennes avoisinantes au lendemain de la pire flambée de violences depuis la guerre de 2014, qui avait fait resurgir le spectre d'un nouveau conflit.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait plus tôt affirmé que l'armée avait infligé "le coup le plus dur depuis des années" aux groupes armés palestiniens à Gaza. Elle "a réagi avec force aux tirs en provenance de Gaza en attaquant des dizaines de cibles terroristes".
L'armée israélienne a indiqué avoir frappé au total mardi et mercredi avant l'aube 65 positions des groupes armés palestiniens dont le Hamas qui gouverne Gaza, en représailles aux tirs d'une centaine de roquettes et d'obus contre son territoire, dont certains ont été interceptés par les systèmes de défense aériens.
Trois soldats israéliens ont été blessés, selon l'armée. Les autorités du Hamas n'ont pas fait état de victimes dans l'enclave palestinienne coincée entre Israël, l'Egypte et la Méditerranée et qui a connu depuis 2008 trois guerres entre Israël d'une part, le Hamas et ses alliés dont le Jihad islamique de l'autre.
Dans la journée de mercredi, aucun tir de roquette n'a été enregistré et l'armée de l'air israélienne a cessé ses raids sur la bande de Gaza.

Vendredi 1 Juin 2018

Lu 450 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com