Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

French Montana s’attire les foudres des Américains

Le rappeur a pris la défense de Kelly, accusé de pédophilie




Il aurait bien fait de se taire

 Le chanteur et producteur américain R. Kelly est accusé, dans un documentaire, d'avoir eu des relations sexuelles avec plusieurs jeunes filles de moins de 16 ans alors qu'il était majeur. Long de six heures, ce nouveau documentaire, diffusé par une chaîne américaine en six épisodes, offre un nouvel éclairage sur les accusations dont fait l'objet depuis plusieurs années Robert Sylvester Kelly, de son vrai nom.
Aux Etats-Unis, de nombreuses célébrités se sont exprimées sur ce scandale sexuel au cœur duquel se trouve le chanteur. Si certains expriment haut et fort leur soutien aux victimes présumées, d’autres ont préféré être du côté de l’interprète de Thoia Thoing, à l’image du rappeur marocain French Montana. Dans une vidéo relayée par le site TMZ,
le natif de Casablanca fait un parallèle entre Michael Jackson et R. Kelly : «Tous les grands chutent de cette manière. Laissez enfin quelqu’un profiter de son héritage. Ce qui est arrivé appartient au passé. […] Les gens ne laissent personne profiter de son héritage», a-t-il déclaré, avant de citer les paroles d’un ancien tube de R. Kelly, «Bump n’Grind». «Il (R. Kelly) vous a déjà dit: "Mon esprit me disait non, et mon corps me disait oui"», a-t-il souligné, avant de conclure : «Il nous a prévenus».
L’indignation des internautes ne s’est pas fait attendre et French Montana a fini par s’excuser. «Mon cœur est avec les victimes», a-t-il écrit sur son compte Twitter. «Je n’aurais jamais pensé que les gens que j’admirais dans mon enfance, qui chantaient et dansaient et qui me donnaient l’espoir de devenir une superstar deviendraient des toxicomanes, des agresseurs d’enfants et des violeurs. J’espère que notre culture créera de meilleurs leaders. Nous avons besoin d’eux», a-t-il précisé. Pour ce qui ne le connaissent pas, French Montana a vécu à Casablanca jusqu’à l’âge de 13 ans, avant d’émigrer à New York, dans le Bronx, avec ses parents et ses frères. Petit garçon, il s’est rapidement acclimaté à la culture Bronx, en partie grâce à sa passion pour le hip-hop. Une obsession qui deviendra plus tard sa profession. French Montana est, aujourd’hui, l’un des meilleurs rappeurs américains de sa génération. Il est également fondateur du label Cocaine City Records. Après une vingtaine de mixtapes, il a sorti son premier album «Excuse my french», en mai 2014. Le suivant est sorti en juillet dernier. Intitulé «Jungle Rules», ce deuxième album studio de l'ex-de Khloé Kardashian regroupe de grands noms de la scène hip-hop actuelle avec notamment The Weekend, Max B, Future, Travis Scott, Young Thug, ou encore Pharrell Williams.
Les Etats-Unis ont été une terre d'opportunité pour French Montana, mais la vie ne fut pas toujours rose pour le rappeur. En 2003, alors qu'il sortait d'un studio d'enregistrement, il a été atteint d'une balle dans la tête.
Sa carrière aurait pu s'arrêter là, en même temps que sa vie, mais French Montana s'accroche, et après des semaines de soins, il sort vainqueur de sa bataille contre la mort. Depuis, sa détermination n'a jamais failli, et il prouve qu'en se donnant les moyens de faire les choses, on y arrive !

Mehdi Ouassat
Jeudi 17 Janvier 2019

Lu 2206 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.