Festival national du film d'amateurs de Settat : Plusieurs ateliers de formation au profit des jeunes



Libé
Vendredi 8 Décembre 2023


L'Association 7ème art de Settat a initié dans le cadre du 15e Festival du film d'amateurs, cinq ateliers de formation sur les métiers du cinéma au profit des jeunes ainsi que des acteurs culturels.


Ces ateliers sont encadrés par des figures éminentes du paysage cinématographique, dont un atelier d'interprétation animé par le dramaturge Abdelhak Zerouali, un atelier d'écriture de scénario encadré par Abdelkader Almansoure, un atelier tournage (Mohamed Riad Meftahi), un atelier d'analyse filmique (Hassan Dahani) et un atelier de traitement du son (Abdelaziz Zitouni).


L’atelier d’analyse filmique vise à former des amateurs dans la cinématographie afin d'affiner leurs connaissances, de leur apporter les techniques modernes, faire progresser leur créativité cinématographique et artistique et consolider leur approche d’"analyse scientifique” de l’art, a affirmé le réalisateur Hassan Dahani dans une déclaration à la MAP, poursuivant que cet atelier aborde les fondements de base de l’analyse filmique en guise d’améliorer le goût artistique des participants. 


L'atelier d’interprétation animé par le metteur en scène et acteur Abdelhak Zerouali a été marqué par la participation d'un groupe d'acteurs amateurs et comprenait une discussion artistique sur l'importance du diagnostic dans l’interprétation de la part de l'acteur. Dans ce contexte, le dramaturge a souligné que l'acteur doit jouer son rôle d’”une manière spontanée en évitant l'exagération dans les mouvements et la performance".


Pour sa part, l'ingénieur sonore, Abdel Aziz Zitouni, a souligné que l'atelier de traitement du son qu'il encadre vise à développer les compétences des amateurs participants en simplifiant les concepts d'ingénierie audio, les méthodes de travail avec les technologies et appareils modernes et les méthodes utilisées dans le processus de conception d'un film cinématographique.


M. Zitouni a mis en exergue l'importance et le rôle de l'ingénierie sonore dans le processus de production cinématographique, expliquant que le travail de l'ingénieur du son est d'enregistrer, de modifier, de fusionner, de pré-visualiser et de renforcer le son, et sa réussite dépend de l'étendue de ses capacités et son désir incessant de progresser. 


L'atelier de tournage, animé par le réalisateur Mohamed Raid Meftahi, vise à proposer des enseignements scientifiques et une formation de terrain pour familiariser les participants avec les notions de base de l'art cinématographique et les moyens de sa mise en œuvre professionnelle, dans le but d'améliorer la qualité des œuvres cinématographiques présentées par des amateurs et développant leurs compétences en cette matière.


L’atelier de M. Meftahi a attiré un grand nombre de jeunes participants, compte tenu de l'importance des règles cinématographiques dans la réalisation de films. Le réalisateur a expliqué l'éclairage cinématographique aussi bien que les méthodes d’éclairage de l’image ou de la scène de manière professionnelle.


Laila Ennkhili, étudiante au sein de la filière de licence professionnelle en audiovisuel de la Faculté des lettres et sciences humaines Ben M'sik, a déclaré que sa participation à l'atelier d'écriture de scénario s'inscrit dans le cadre de son programme de formation, soulignant qu'elle a acquis, lors de cet atelier, outre une combinaison de philosophie et esthétique dans l’écriture de scénario, des bases scientifiques, techniques professionnelles et des dimensions artistiques qui ont enrichi ses connaissances et développé ses compétences dans le domaine de l’écriture dramatique et cinématographique.


Bouillon de culture

Taylor Swift
 
La star américaine de la pop Taylor Swift, qui a secoué l'industrie de la musique avec une tournée au succès phénoménal, a été désignée personnalité de l'année 2023 du magazine américain Time mercredi.
"Une grande partie de ce que (Taylor) Swift a accompli en 2023 est incommensurable (...)

Elle s'est engagée pour donner de la valeur aux rêves, aux sentiments et aux expériences des gens, en particulier des femmes, qui se sentaient négligées et régulièrement sous-estimées", a souligné le rédacteur en chef du magazine, Sam Jacobs. "Pour avoir construit un monde lui appartenant mais qui fait de la place à tant de gens, pour avoir fait de son histoire une légende mondiale, pour avoir apporté de la joie à une société qui en avait désespérément besoin, Taylor Swift est la personne de l'année 2023 de Time", a-t-il poursuivi.


"Première personnalité du monde des arts à être nommée personne de l'année pour son succès en tant qu'artiste", Taylor Swift a été préférée à une liste de huit autres "finalistes", où figuraient les dirigeants russe et chinois Vladimir Poutine et Xi Jinping, le roi britannique Charles III, le président de la Réserve fédérale des Etats-Unis Jerome Powell, ainsi que le patron d'OpenAI Sam Altman, les grévistes d'Hollywood, les procureurs qui ont inculpé Donald Trump et ... le personnage de Barbie, au centre du carton cinéma de l'année.
Elle succède au président ukrainien Volodymyr Zelensky et à "l'esprit de l'Ukraine".



Lu 864 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          


Inscription à la newsletter



services