Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Festival international du film d’Amman: Mention spéciale du jury pour le film marocain “Aïcha”


Libé
Dimanche 5 Septembre 2021

Le rideau est tombé sur la 2ème édition du Festival international du film d’Amman avec la remise des prix aux films primés, dont le court métrage marocain “Aisha” du jeune réalisateur Zakaria Nouri, qui a reçu une mention spéciale du jury pour le prix du meilleur court métrage arabe. Le film, dans lequel l’actrice Nisrine Erradi joue le rôle principal, raconte l’histoire d’une jeune fille qui peine à surmonter les difficultés de la vie et s’évertue à lutter de manière quotidienne pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa mère alitée. Une cinquantaine de films, dont six marocains étaient en lice pour les prix du Bouclier d’iris noir (Fleur nationale de Jordanie), du meilleur long métrage arabe, du meilleur film documentaire et du meilleur court métrage arabe. Dans la catégorie du meilleur court métrage, qui a mis en compétition 18 courts métrages, le film marocain “Aisha” a remporté la mention spéciale du jury, tandis que le court métrage égyptien “L’autre joue”, réalisé par Sandro Kanâan, a remporté le prix du meilleur court métrage arabe. Trois films marocains ont participé à la compétition des longs métrages, en l’occurrence “Oliver Black” de Taoufiq Baba, “Une autre bataille” de Mohamed Fekran et “Rue Contact” d’Ismail El Iraki. Quant à la Marocaine Karima Saidi, elle a participé avec son film “Dans la maison” dans la compétition du film documentaire arabe. Dans la catégorie du meilleur court métrage arabe, deux films marocains ont été en compétition, à savoir “L’enfant rebelle” de Shahrazad Moumni Bardaei et “Aisha” de Zakaria Nouri. Lors de la cérémonie de clôture, marquée par la présence du directeur du Centre cinématographique marocain (CCM), Sarim Al Haq FassiFihri, la présidente du festival, la Princesse Rym Ali, a souligné que cet évènement “accorde une attention particulière au cinéma, dans ses aspects culturels et professionnels, et ambitionne de créer un mouvement créatif ”. La présidente du festival a indiqué que de nouveaux talents prometteurs ont été découverts au cours de cette édition, se félicitant du riche programme et des discussions qui ont ponctué ce rendez-vous culturel. Parallèlement aux projections de films, le festival a été marqué également par des ateliers, des séminaires et des rencontres sur des thèmes variés, avec en prime deux plateformes pour soutenir des projets en développement ou en post-production. Cette édition a accueilli le Festival du Film Franco-Arabe, dans une section spéciale baptisée “Rendez-vous avec le Cinéma Franco-Arabe”. Le programme du festival a proposé une section dénommée “Le premier et le plus récent”, qui retrace le parcours cinématographique d’un réalisateur chevronné. Dans le cadre des activités du festival, quatre films ont été projetés pour la première fois dans le monde, tandis que huit autres ont été projetés pour la première fois dans le monde arabe.


Lu 483 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >