Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Festival international du conte de Marrakech: Les conteurs défilent dans les quartiers de la Médina


Libé
Vendredi 18 Février 2022

Festival international du conte de Marrakech: Les conteurs défilent dans les quartiers de la Médina
Les conteurs participant à la première édition du Festival international du conte de Marrakech (Marrakech International Storytelling Festival) ont défilé, mercredi à travers les quartiers de l’ancienne médina, en vue de diffuser un message fort, celui de la joie de la reprise des activités artistiques à la place Jemaâ Fna et le retour des conteurs à leur public après un arrêt imposé par la pandémie de la Covid-19. Rehaussée par la participation de l’ambassadeur britannique au Maroc, Simon Martin, en plus d’intellectuels, d’artistes et d’acteurs associatifs, cette procession est partie du siège de la Fondation Dar Bellarj, située à la Médina de Marrakech à destination de la place Jemaâ Fna, haut lieu d’attraction, site historique si emblématique du tourisme au Maroc, et une adresse incontournable pour tous les habitants de la cité ocre et ses touristes. Lors de cette procession, les conteurs issus des quatre coins du monde ont chanté et dansé à l’unisson, sous les rythmes gnaouas et chansons populaires marocaines et sous les applaudissements d’une foule massée le long des ruelles où ces artistes ont défilé. A leur arrivée à la place Jemaâ Fna, les conteurs se sont dispersés pour former plusieurs halqas, qui ont attiré une foule nombreuse avide de contes et heureuse de retrouver les célèbres conteurs de la place tels que Abderrahim Al-Azzalia et Mohamed Bariz. Le public, composé des visiteurs et habitués de ce lieu, a aussi interagi et apprécié les spectacles présentés en langue anglaise par les conteurs étrangers, une jeune génération de conteurs marocains polyglotte s’étant portée volontaire pour faire la traduction des contes en darija. Cette scène inédite a été une véritable invitation au brassage culturel, au voyage et à la découverte de contes et de légendes racontés par des artistes provenant de divers horizons, mais aussi une occasion pour apprécier, suivre et rencontrer des conteurs aux différents styles, et découvrir moult manières de narration, représentatives de différents pays et de civilisations. L’ambassadeur de Grande-Bretagne au Maroc, M. Simon Martin, qui a pris part à ce défilé, a saisi l’occasion pour mettre en avant l’amour et la passion de Sir Winston Churchil, homme d’Etat et écrivain britannique pour la ville de Marrakech. Dans une déclaration à la MAP, le jeune conteur et directeur du festival, Zouhair Khaznaoui, a souligné que cette initiative visait à promouvoir le partage et l’échange et à mettre en exergue le rôle du Maroc en tant que terre de promotion du vivre-ensemble et de la paix. Elle vise aussi à faire découvrir les cultures des différents pays et familiariser le public marocain avec les contes d’autres parties du monde, a-t-il ajouté. Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continu de la MAP, le célèbre conteur américain, Baba-C, a souligné que le conte et la narration sont toujours présents dans notre vie au quotidien, que ce soit lors de discussions avec des amis, des membres de la famille, lors des appels téléphoniques, les fêtes ou autres occasions, estimant que l’art du conte a toujours sa place dans le mode d’aujourd’hui en dépit du foisonnement numérique. Cet artiste qui voue un amour sans limites pour ce genre artistique a affirmé ne jamais regretter dans sa vie de choisir de devenir un conteur, “un métier que j’exercerai jusqu’au dernier jour de ma vie”, a-t-il dit. Par ailleurs, cet artiste s’est dit impressionné par la popularité du conte au Maroc et la place et l’intérêt que les Marocains accordent à ce genre artistique ancestral. Organisée avec le soutien de plusieurs partenaires, dont l’ambassade de Grande-Bretagne au Maroc, l’Union des conteurs de Marrakech et l’Association Al Muniya, la première édition du Festival international du conte de Marrakech connaît la participation d’une quarantaine de conteurs issus des cinq continents. Le festival sera multilingue avec des récits en anglais ainsi que dans de nombreuses autres langues, y compris le français, darija (dialecte) et l’amazigh. Les spectacles programmés dans le cadre de ce festival investiront plusieurs espaces emblématiques de la cité ocre, tels que la place Jemaâ El Fnaa, Al Muniya Centre, Café Clock, World Storytelling Café, Café Arabe, Dar Bellarj, Henna Café, l’Université Cadi Ayyad et le Complexe administratif et culturel Mohammed VI.


Lu 716 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >