Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Extraditions d’ opposants au mépris du droit international


Bien de cas ont suscité la réaction de l’OMDH

L'OMDH a exprimé sa vive préoccupation quant à l’extradition d’opposants et de défenseurs des droits de l'Homme vers leurs pays d’origine, ce qui constitue une menace à la vie ainsi qu’à leur intégrité physique. Dans un communiqué rendu public ce vendredi, l’ONG marocaine a critiqué l’extradition, le 25 août vers l’Algérie, de l’opposant Slimane Bouhafs, réfugié en Tunisie sous la protection du Hautcommissariat des Nations unies pour les réfugiés depuis 2018. En fait, l’OMHD a critiqué « l’expulsion du journaliste et dissident Slimane Bouhafs dans des circonstances mystérieuses, et l’on estime qu’il y a des preuves qu'il a été enlevé en Tunisie», tout en soulignant que «des risques qu’il soit soumis à la torture sont réels, car les autorités algériennes recourent à la torture contre plusieurs militants». L’ONG a également dénoncé l’extradition par les autorités espagnoles de Mohamed Abdellah, un gendarme algérien déserteur. L’Algérie accuse ce déserteur «d’appartenance à un groupe terroriste, de complot contre la sûreté de l’Etat et de blanchiment d’argent ». L’OMDH a aussi évoqué le cas de Ferhat Mehenni, président du MAK (Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie). Le 26 août dernier, le procureur général près la Cour d’Alger, annonçait le lancement d’un mandat d’arrêt international contre Ferhat Mehenni, impliqué, selon lui, dans le déclenchement des incendies, qui ont fait 92 morts mi-août en Algérie, et accusé d’avoir commandité l’assassinat de Djamel Bensmail, le 11 août, afin de déstabiliser le pays. Réfugié en France, les autorités de cette dernière ont refusé catégoriquement son extradition. Par ailleurs, l’OMDH a lancé un appel aux autorités marocaines pour ne pas extrader un militant ouïghour, Yidiresi Aishan, vers la Chine, «d'autant que la République populaire de Chine, comme le confirment de nombreux rapports, recourt souvent à l'application de la peine de mort, notamment contre les minorités ethniques et religieuses, en l’occurrence les minorités ouïgour, qui font l'objet de persécutions», selon le communiqué de l’OMDH. D’après cette ONG, «toutes ces affaires sont liées à des accusations de terrorisme, alors qu’en fait il s'agit d'opposants, de défenseurs des droits humains ou de persécutés dans leur pays, s’étant réfugiés dans des pays ayant ratifié de nombreuses conventions internationales, comme la Convention sur les réfugiés de 1951, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels ou inhumains ou dégradants et la Convention pour la protection des défenseurs des droits de l'Homme, ainsi que de nombreuses conventions régionales ». 

H. T
Dimanche 5 Septembre 2021

Lu 480 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:20 La réadmission a un coût

Vendredi 24 Septembre 2021 - 18:00 Main basse sur la mairie de Rabat

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020



Flux RSS