Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Exposition à Rabat des photos gagnantes au concours “World Press Photo”


Libé
Mardi 22 Mars 2022

Exposition à Rabat des photos gagnantes au concours “World Press Photo”
Le vernissage de l'exposition "World Press Photo", regroupant les photographies gagnantes du concours éponyme, s’est déroulé, lundi à la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) à Rabat, en présence d'un parterre de personnalités du monde des médias, de la culture et de membres du corps diplomatique accrédité au Maroc. Organisée conjointement par l’ambassade des Pays-Bas au Maroc, la Fondation "World Press Photo" et la BNRM, cette exposition regroupe une soixantaine de clichés, récompensés lors du fameux concours de la Fondation, qui célèbre le photojournalisme et couronne les meilleurs photographes professionnels pour les meilleures images de l’année écoulée. Ouverte jusqu’au 15 avril prochain, cette exposition réunit les œuvres de 45 lauréats de 28 pays, distingués lors de l’édition de 2021, et qui partagent une diversité d’interprétations et de perspectives sur les questions d’actualité. Dans une déclaration à la MAP, le responsable et commissaire de l’exposition, Raphael Dias e Silva, s’est dit heureux de revenir à Rabat, "ramener l’exposition ici est un privilège, car on a l’ambition de montrer ces photographies à la plus grande audience possible". Cette exposition regroupe les photographies lauréates des "oscars" de la photo, a indiqué Dias e Silva, mettant en avant "la photographie (The First Embrace) de Mads Nissen, choisie comme la World Press Photo de l’année et (Habibi) d’Antonio Faccilongo, sélectionnée comme l’histoire World Press Photo de l’année". De son côté, le directeur de la BNRM, Mohamed El Ferrane, a souligné dans une déclaration similaire que l’accueil de cette exposition par son établissement s’inscrit dans le cadre de son engagement à promouvoir ce type d'événements et afin de permettre aux habitants de Rabat, capitale de la culture dans le monde islamique, de découvrir ce type de photographies. Pour sa part, l'ambassadeur des Pays Bas au Maroc, Jeroen Roodenburg, a estimé dans une allocution de circonstance que "l’image photographiée peut transmettre ce que les mots et les textes ne peuvent pas exprimer", poursuivant que "les images nous informent et nous font rappeler la banalité du pouvoir et de la vie quotidienne". Il a, en outre, souligné le rôle "important" de (World Press Photo), qui "s’efforce de préserver les valeurs de la qualité, l’intégrité et la créativité du photojournalisme", ajoutant que la Fondation "fait face aux tendances qui menacent la profession du photojournalisme, dans un monde où les solutions rapides, les effets à court terme et les avis catégoriques semblent être la norme". La Fondation, basée à Amsterdam, organise depuis 1955 le concours annuel World Press Photo, qui célèbre le photojournalisme et récompense la meilleure photographie documentaire de l’année écoulée. Les photographies gagnantes sont réunies dans une exposition itinérante.


Lu 616 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.