Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Exercices conjoints Washington/Séoul en pleine période de dégel




Séoul et Washington ont entamé dimanche des exercices militaires conjoints annuels plus discrets qu'à l'ordinaire alors que le dégel diplomatique avec Pyongyang s'accélère.
Les jeux Olympiques organisés en février en Corée du Sud furent l'occasion d'un remarquable rapprochement qui a débouché sur des propositions de sommets entre le Sud et le Nord, ainsi qu'entre Pyongyang et "l'ennemi impérialiste" américain.
Les manœuvres dites Key Resolve et Foal Eagle, qui se tiennent chaque printemps, avaient été repoussées pour éviter qu'elles ne coïncident avec les JO de Pyeongchang.
Prévues pour durer tout le mois d'avril, elles ont été raccourcies de quatre semaines. De même, les alliés sud-coréens et américains s'abstiendront de déployer certains armements stratégiques, selon l'armée sud-coréenne.
Par le passé, ce type d'exercice ne manquait jamais de provoquer des tensions sur la péninsule. La Corée du Nord, dotée de l'arme nucléaire, les considère comme la répétition générale de l'invasion de son territoire.
Mais un haut responsable sud-coréen qui avait fait le voyage de Pyongyang début mars avait fait savoir que le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un "comprenait" la décision prise par Washington et Séoul d'aller de l'avant avec leurs exercices.
Foal Eagle est un exercice de terrain qui rassemble environ 11.500 soldats américains et 290.000 militaires sud-coréens.Key Resolve est un exercice de commandement à base de simulations sur ordinateur.
Foal Eagle débute le jour même où des stars de la K-pop sud-coréennes donneront un concert historique à Pyongyang.
M. Kim a fait ses débuts sur la scène diplomatique la semaine dernière en se rendant en Chine pour rencontrer le président Xi Jinping. Il a également rencontré à Pyongyang le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach, lequel a annoncé que le Nord participerait aux JO de 2020 et 2022.
Par ailleurs, l'ONU a frappé un grand coup vendredi en punissant une cinquantaine de navires et sociétés accusés d'aider la Corée du Nord à contourner les sanctions internationales, en dépit d'une récente détente diplomatique sur le dossier nucléaire de Pyongyang.
C'est la première fois que le Conseil de sécurité, agissant à la demande des Etats-Unis, désigne une liste d'entités aussi large dans le cadre de l'embargo économique frappant la Corée du Nord, a précisé un diplomate sous couvert d'anonymat.
Cette liste "historique" est "un signe fort de l'unité de la communauté internationale dans nos efforts pour maintenir une pression maximale sur le régime nord-coréen", s'est félicitée dans un communiqué l'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Nikki Haley.
En 2017, à l'initiative de Washington, le Conseil de sécurité a imposé trois séries de sanctions économiques à la Corée du Nord qui touchent notamment ses exportations de charbon, de fer, sa pêche et son textile et limitent ses approvisionnements en pétrole. Ces mesures ont été décidées après des tirs de missiles et un essai nucléaire menés par Pyongyang, jugés menaçants pour la stabilité internationale. Au total, 15 navires et pétroliers nord-coréens voient leurs avoirs gelés et 13 d'entre eux sont aussi interdits d'entrée dans les ports du monde entier, selon un document obtenu par l'AFP.
Douze autres bateaux sont également interdits d'entrée dans les ports internationaux.

Libé
Lundi 2 Avril 2018

Lu 287 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés