Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Essaouira aux rythmes des musiques et cultures électroniques




Essaouira aux rythmes des musiques et cultures électroniques
La ville d’Essaouira accueillera du 12 au 14 octobre prochain, le Festival des musiques et cultures électroniques "Moga Festival", avec la participation d’un aréopage d’artistes marocains et étrangers des plus talentueux. Pour cette nouvelle édition, Moga Festival investira la pittoresque cité des Alizés durant trois jours, occasion de convier les amateurs et mordus de bons sons de partir dans un voyage inédit au cœur de la Médina, expliquent les organisateurs dans un communiqué. Et de poursuivre : "Moga Festival se veut un rendez-vous autour des cultures électroniques, rythmées par des moments intenses de musiques, d’échanges et de communion".
Dans ce sillage, les organisateurs tiennent à rappeler que la légendaire Médina d’Essaouira en tant que cité de culture et de métissage, déclarée Patrimoine universel de l’humanité par l’Unesco, envoûte les voyageurs et inspire les artistes, relevant que "cette cité riche d'un passé chargé d'histoires, devenue "hippie" dans les années 60, livre une atmosphère envoûtante''. "Avec son cachet architectural et civilisationnel, la cité des Alizés résonne par-delà ses frontières. Moga Festival s'inspire ainsi de cet héritage d'influences pour créer un trait d'union entre tradition et cultures électroniques", explique-t-on.
Pour son édition 2018, Moga Festival investira ainsi, plusieurs lieux culturels, historiques incontournables d'Essaouira en présentant l'avant-garde de la scène internationale et des scènes marocaines, maghrébines et africaines pour des après-midi et soirées concerts. Plusieurs artistes marocains et étrangers en provenance notamment, d’Allemagne, de France, d’Espagne, d’Ukraine, du Canada, des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de Turquie, et de la Belgique prendront part à cette nouvelle édition. A rappeler que l’édition 2016 de ce festival avait rassemblé plus de 5000 festivaliers autour de concerts exceptionnels offerts par des artistes internationaux, tels que Ron Morelli, DJ Tennis, Terekke, YokoO, Mind Against, Magda, ou encore des Dj Amê et dOP qui, en collaboration avec le Maâlem Hassan Boussou, avaient offert une performance musicale inédite donnant lieu à un concert exclusif, à la fois hypnotique et surprenant, conclut la même source.

Jeudi 2 Août 2018

Lu 766 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif