Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Escroquerie funèbre

Un réseau espagnol à l’ origine d’ une manipulation émotionnelle des souffrances de familles marocaines endeuillées


Mehdi Ouassat
Mardi 19 Mars 2024

Escroquerie funèbre
Dans une opération d'envergure, la Guardia civil espagnole a révélé au grand jour les agissements d'un réseau criminel d'une horrible perversité. Ce gang, impliqué dans du «chantage aux corps de migrants», a semé la terreur et l'angoisse parmi les familles de migrants marocains et algériens disparus en mer, déjà éprouvées par la perte de leurs proches. 

L'ampleur de cette entreprise criminelle est stupéfiante. Au moins 14 individus, y compris des fonctionnaires de l'Etat, ont été appréhendés dans le cadre de cette affaire.  

Selon les autorités espagnoles, le modus operandi de ce réseau d'escrocs était aussi insidieux que cruel : profiter du désarroi des familles en leur promettant des informations sur la localisation des corps de leurs proches disparus, en échange de sommes d'argent exorbitantes, prétendant ensuite organiser le rapatriement des dépouilles.       

Mais ce n'était là que le début d'une manipulation perverse. Selon les informations fournies par l'Instituto Armado, les membres de ce réseau s'étaient infiltrés jusque dans les rouages de l'administration espagnole. Ils avaient tissé des liens avec des agents administratifs et des employés de la morgue, leur permettant ainsi d'accéder à des informations confidentielles sur les victimes. Cette complicité institutionnelle a été l'un des piliers de leur entreprise criminelle, facilitant leurs opérations frauduleuses.    

Mais les ramifications de ce réseau s'étendaient bien au-delà des administrations. Les agents de la Guardia civil ont découvert que l'un des chefs présumés du gang, un quadragénaire espagnol d’origine marocaine, avait utilisé ses contacts au sein des communautés  maghrébines pour gagner la confiance des familles endeuillées. Cette stratégie démoniaque visait à renforcer la crédibilité des escrocs et à étendre leur emprise sur leurs victimes.

Les accusations portées contre les membres de ce réseau sont accablantes : révélation de secrets, violation du respect des défunts, escroquerie, appartenance à une organisation criminelle, falsification de documents et corruption. Selon les autorités espagnoles, ils opéraient principalement dans les villes de Murcie, Almérie et Jaén, où ils avaient établi de faux contrats pour le rapatriement des corps des migrants.

L'utilisation sournoise des réseaux sociaux, notamment Facebook, a été un autre outil majeur dans leur arsenal criminel. Se cachant derrière des centaines de faux profils, ils entraient en contact avec les familles des disparus, exploitant leur désespoir pour leur soutirer de l'argent en échange de fausses informations et de services bidons, tout en leur offrant de faux espoirs. Les membres du gang n'hésitaient pas à guider lesdites familles dans de fausses démarches, prétendant que c'était la seule façon de procéder en Espagne pour identifier et rapatrier les corps des victimes. Une manipulation émotionnelle d'une cruauté inouïe qui témoigne également d'un mépris absolu à l’égard de la souffrance des familles endeuillées.

L'intervention des autorités espagnoles a été déterminante pour mettre un terme à cette entreprise criminelle. Lors des perquisitions menées dans plusieurs villes, des documents compromettants ont été saisis, révélant l'ampleur des activités illicites du gang. Des véhicules et une somme d’argent considérable ont également été découverts, témoignant de la richesse accumulée sur le dos des familles vulnérables.

Cette affaire révèle des lacunes profondes dans le système de protection des populations les plus vulnérables et marginalisées. En exploitant la détresse des familles de migrants disparus en mer, ce gang a mis en lumière les failles qui permettent à de tels crimes odieux de prospérer. Ces failles vont au-delà des simples infrastructures de contrôle et de surveillance ; elles touchent au cœur même de notre société et de nos valeurs.

L’affaire en question rappelle également la nécessité urgente d'une surveillance renforcée des réseaux sociaux. Les plateformes en ligne sont devenues des terrains de jeu pour les criminels, offrant un anonymat relatif et une portée mondiale pour leurs activités illicites. La régulation et la surveillance de ces plateformes doivent être revues et renforcées pour empêcher l'exploitation des populations vulnérables à des fins lucratives.

Cependant, au-delà des mesures de répression, ce dossier appelle à une réflexion plus profonde sur la compassion et la solidarité envers les plus démunis. Les migrants, souvent forcés de quitter leur pays d'origine dans des conditions désespérées, deviennent particulièrement vulnérables lorsqu'ils entreprennent des voyages périlleux à travers les mers. La société dans son ensemble doit faire preuve d'empathie envers ces personnes, en leur offrant un soutien et une protection adéquats, ainsi qu’à leurs familles.

Mehdi Ouassat


Lu 588 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p