Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Enquête à Kénitra sur les jets de pierres contre la police




Enquête à Kénitra sur les jets de pierres contre la police
Le service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Kénitra a ouvert, dimanche, une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent, afin de déterminer les circonstances de l'agression d'une patrouille de police qui a été la cible de jets de pierres lors d'une intervention sécuritaire nocturne pour interpeller trois individus soupçonnés de violation de l'état d'urgence sanitaire, détention d'armes blanches et menace de personnes et de biens.
Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), une patrouille de police était intervenue de nuit pour interpeller un individu qui menaçait la sécurité des citoyens à l'aide d'une arme blanche au niveau du quartier Saknia, avant qu'un autre complice ne profite de l'opération de poursuite sécuritaire sur la voie publique pour monter sur le toit de la voiture de police, garée non loin du lieu de l'intervention, en se faisant filmer par le téléphone portable d'un troisième individu qui a été interpellé sur place.
Au cours de cette intervention, des éléments de la patrouille de police ont été pris pour cible à coups de jets de pierres par un groupe d'individus, ajoute la DGSN, précisant que trois policiers blessés ont été transférés à l'hôpital afin de recevoir les soins nécessaires.
Le suspect interpellé lors de cette intervention a été placé en garde à vue à la disposition de l'enquête menée sous la supervision du parquet compétent, tandis que les recherches et investigations se poursuivent afin d'interpeller les autres suspects impliqués dans ces actes criminels, après avoir été tous identifiés, conclut le communiqué.

Mercredi 6 Mai 2020

Lu 531 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Recrudescence des violences durant le confinement

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Baisse du taux de reproduction du coronavirus