Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Élection présidentielle 2022 en France

Voici les déclarations de patrimoine et d’intérêts des candidats


Libé
Vendredi 18 Mars 2022

Élection présidentielle 2022 en France
Et si on appliquait cette règle à nos candidats aux différentes élections ? 
Avant chaque présidentielle, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique publie les déclarations de patrimoine et d’intérêts des candidats. Chez les médias français, c’est devenu une habitude, voire une sorte d’amusement de les décortiquer, les classer par ordre de richesse et en débattre, surtout que le pouvoir d’achat des Français subit de plein fouet les répercussions de la crise sanitaire, et de la guerre en Ukraine.

Pour cette présidentielle, l’attention se porte essentiellement sur Valérie Pécresse, la plus riche des candidats avec un patrimoine évalué à près de 10 millions d’euros, ainsi que sur le président sortant Emmanuel Macron. La première a dû justifier son patrimoine par le fait que son conjoint est un cadre chez General Electric.

La polémique se tourne donc vers l’ex-banquier et président de la république Emmanuel Macron qui, ne possède que 550.000 euros et pas de patrimoine immobilier, et qui, selon les calculs des internautes, dépense plus de 15.000 euros par mois en « argent de poche ». Autre anecdote sur ces fameuses déclarations, le compte bancaire du candidat PCF Fabien Roussel, qui était à découvert de -219 euros au moment de la déclaration.

Le mardi 8 mars, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a publié sur son site les déclarations de patrimoine et d’intérêts des 12 candidats à la présidentielle 2022, Voici les chiffres pour chacun des candidats finaux (par ordre de richesse, comme le veut la tradition) 
 
Valérie Pécresse (Les Républicains) : 9,7 millions d’euros
 
La présidente LR de la région Ile-de-France possède 3 maisons et des terrains d’une valeur totale de 4,1 millions d’euros. Elle a aussi touché une rémunération de 270.411 euros sur 5 ans en tant que présidente du conseil régional. Elle dispose avec son époux – cadre chez General Electric – de 6,5 millions en assurances vie, stocks options, actions et comptes courants, ainsi que des œuvres d’art estimées à 60.000 euros. Enfin, Valérie Pécresse a une dette d’environ 1 million d’euros.
 
Éric Zemmour (Reconquête) : 4,2 Millions d’euros
 
Zemmour possède 5 appartements à Paris dont la valeur varie entre 176.400 et 1,8 million d’euros. Il est aussi endetté à hauteur de 633.000 euros en emprunts immobiliers.
L’ex-polémiste et écrivain détient 90% du capital de la société d’édition Rubempré, pour une valeur de 1,5 million.
 
Nicholas Dupont-Aignan (Debout la France) : 2 millions d’euros
 
Le député de l’Essonne déclare être propriétaire de plusieurs biens immobiliers, dont un appartement à Paris d’une valeur de 1,4 million d’euros. Il a aussi touché 327.000 euros de ses fonctions électives entre 2017 et 2021.
 
Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) : 1,4 million d’euros
 
Le candidat LFI possède un appartement à Paris d’une valeur de 1,2 million d’euros, ainsi qu’une maison dans le Loiret d’une valeur de 170.000 euros. Il doit cependant rembourser 100.000 euros d’emprunts immobiliers. Ses divers comptes bancaires s’élèvent à 95.000 euros.
 
Marine Le Pen (Rassemblement National) : 1,2 million d’euros
 
Les biens immobiliers de la candidate RN totalisent une valeur de 1,29 million d’euros, ainsi que deux maisons en indivision de 25% pour une valeur totale d’environ 677.000 euros.
Elle a aussi contracté trois prêts, dont un pour sa campagne électorale pour un montant de 10,691.775 millions d’euros.
 
Jean Lassalle (Mouvement Résistons) : 630.000 euros
 
Jean Lassalle possède des biens immobiliers d’une valeur de 680.000 euros, ainsi que des terres dans les Pyrénées-Atlantiques pour une valeur de 120.000 euros.
 
Anne Hidalgo (Parti Socialiste) : 575.000 euros
 
La maire de Paris dispose en copropriété d’une maison à Paris d’une valeur de 1,4 million d’euros, dont 400.000 sont à rembourser. Elle a aussi environ 100.000 euros sur ses comptes courants.
 
Emmanuel Macron (La République En Marche) : 550.000 euros
 
Le patrimoine du président de la république est essentiellement constitué de comptes bancaires et produits financiers d’une valeur de 255.000 euros et une dette de 122.500 euros.
En tant que président, il a touché 900.000 euros net imposable de revenus entre le début de son mandat et le 31 décembre 2021.
 
Yannick Jadot (Europe Ecologie Les Verts) : 412.000 euros
 
Le candidat EELV dispose d’un contrat assurance vie d’une valeur de 67.000 euros, ainsi que de 90.000 euros sur ses comptes bancaires. De plus, en tant qu’eurodéputé, il gagne 108.900 euros brut par an.
 
Fabien Roussel (Parti Communiste) : 220.000 euros
 
Le candidat communiste possède des biens immobiliers d’une valeur de 180.000 euros, un crédit immobilier de 92.770 euros à rembourser, ainsi qu’un autre prêt de 6.130 euros. Cependant, son compte bancaire au moment de la déclaration était de -219 euros.
 
Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) : 219.000 euros
 
Nathalie Arthaud possède un appartement en copropriété, sa part est évaluée à 177.600 euros. Son épargne vaut un peu moins de 40.000 euros.

Ziad Bensalah
Ziad Bensalah
Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste) : 122.000 euros
 
Le candidat NPA est le moins riche des 12 candidats à la présidentielle. Il est au chômage depuis son licenciement de l’usine Ford. Il n’a pas de biens immobiliers et reçoit juste une indemnité en tant que conseiller municipal et métropolitain à Bordeaux. Cependant, il dispose de 100.000 euros sur ses différents comptes bancaires.

Par Ziad Bensalah
Membre de la Jeunesse Ittihadie Master Évaluation des Politiques Publiques a l’UIR


Lu 2413 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30





Flux RSS
p