Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Eclaircissements en direct d’Abidjan : Pas d’expulsions de Marocains de Côte d’Ivoire


C’est plutôt le coût de la carte biométrique de résident qui dérange



“Il n’y a pas eu d’expulsions de Marocains résidant en Côte d’Ivoire. Les rumeurs affirmant  de telles expulsions qui ont circulé ces derniers jours dans bon nombre de médias marocains, ne sont  que de purs mensonges », c’est ainsi que le chargé de communication à l’Association marocaine des résidents en Côte d’Ivoire (AMARECI), a répliqué aux dernières assertions arguant de la volonté des autorités ivoiriennes de refouler les membres de la communauté marocaine  résidant dans ce pays. Et de poursuivre : « Ce qu’il faut retenir dans cette affaire, c’est que les pouvoirs publics du pays viennent d’instaurer une carte de résident biométrique pour les non-Ivoiriens. Le hic, c’est que cette carte valable cinq ans coûtera 300.000 Francs CFA (5.000 DH) aux  résidents étrangers hors CEDEAO (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest). Un montant jugé trop élevé tant par les Marocains que par les citoyens d’autres nationalités d’autant que les ressortissants français sont appelés à s’acquitter de 150.000 F CFA seulement. Des négociations portant sur la réduction de ce montant sont en cours entre l’ambassade du Maroc  et les autorités concernées ».
A noter qu’en Côte d’Ivoire, la fixation des tarifs des titres de séjour est régie par deux décrets, à savoir celui portant N° 2002-121 et daté du 27 février 2002 fixant la taxe relative à la délivrance des titres de séjour et celui daté du 13 juin 2002, portant le N° 2002-333 et fixant la taxe relative à la délivrance du titre de séjour aux Français en Côte d’Ivoire. Ce dernier stipule qu’en application du principe de réciprocité en matière de délivrance des cartes de résident aux ressortissants ivoiriens et français, le montant des taxes pour le titre de séjour est fixé à 150.000 francs CFA tout en précisant que les droits à payer par les religieux ou coopérants français sont fixés à 35.000 francs CFA. 
Concernant l’entrée en vigueur de cette mesure, notre source nous a informés qu’il n’y a pas eu encore application de cette nouvelle mesure et qu’aucune date n’a été avancée pour ce faire. Les autorités ivoiriennes ont pourtant prévu que le titre provisoire de séjour, document d'identification délivré aux ressortissants des pays hors CEDEAO résidant régulièrement en Côte d'Ivoire depuis plus de trois mois, disparaîtra dès août prochain au profit de la carte de résident biométrique. Les services de l'Office national de l’identification (ONI) ont annoncé par la suite qu’ils  ne recevront plus de demandes de titres provisoires de séjour à compter du 1er août alors que  le 1er janvier 2018 avait été fixé comme date butoir au-delà de laquelle aucun titre provisoire de séjour ne sera plus valable.  Cette décision a été entérinée en conseil des ministres réuni le 13 avril dernier et s'inscrit dans le vaste projet de mise en place du Registre national des personnes physiques (RNPP) assorti d'un identifiant unique pour chaque citoyen vivant ou de passage en Côte d'Ivoire. 
Pour l’AMARECI, les rumeurs propagées par certains médias marocains risquent donc de porter atteinte à la bonne qualité et à la cordialité des relations entre les deux peuples. « Ce genre de rumeurs produit des effets néfastes au Maroc comme en Côte d’Ivoire et donne libre cours aux assertions les plus farfelues. Aujourd’hui, l’ambassade poursuit son travail de négociation et suit les procédures en vigueur.  Espérons que les choses vont s’arranger d’ici peu », a conclu le chargé de communication de l’AMARECI.


Hassan Bentaleb
Dimanche 21 Janvier 2018

Lu 1199 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés