Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Echafaudages coloniaux




Echafaudages coloniaux
Trois morts  suite à l’effondrement d’un échafaudage suspendu à une soixantaine de mètres du sol pour effectuer des travaux d’entretien d’une cheminée du complexe thermique de Mohammedia. Un  bilan certes triste, mais itératif en ces temps où peu d’entreprises du BTP respectent les dispositions légales relatives à la sécurité sur les lieux du travail. Il est des cas où celles-ci existent certes, mais il en est de nombreux autres où elles sont obsolètes au regard du développement des technologies et autres process industriels. Dans le cas d’espèce, force est de constater que le ministère en charge de l’établissement de ces normes, à savoir celui de l’Emploi et des Affaires sociales, est en total déphasage avec ce qui se fait sous d’autres cieux. 
Pis. Non seulement il n’assume pas ses responsabilités en matière normative mais il joue à l’Arlésienne chaque fois qu’il s’agit de sanctionner des entreprises qui violent si allégrement la loi au vu et au su de tout le monde. 
Jugez-en : la protection contre les risques dus à l’utilisation des appareils de levage autres que les ascenseurs et les monte-charge est régie par deux arrêtés datant de 1953, le premier signé par le Grand Vizir et l’autre par le directeur du travail et des questions sociales. Quant à l’utilisation des échafaudages, échelles, passerelles et autres appareils similaires, elle l’est par un Dahir qui a été promulgué une année auparavant. Qu’en déduire, sinon qu’il faudrait ressusciter le Grand Vizir Mohamed El Mokri, le commissaire résident général Guillaume et le non moins défunt R. Murgat dont les règlements portaient toujours mention de sa palme de chevalier de la Légion d’honneur, pour rappeler à Abdeslam Seddiki, ministre actuel de l’Emploi et des Affaires sociales, que c’est une honte qu’il n’ait point songé à faire le deuil de ces hommes d’Etat des temps du Protectorat avant de faire celui des trois morts de Mohammedia. 

J.R
Mercredi 11 Février 2015

Lu 1958 fois

Dans la même rubrique :

​Au fil du temps - 01/01/2018

Perte de vitesse - 13/02/2017

L’année du coq - 31/12/2016

Raison d’Etat - 15/10/2015

1 2 3 4

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés