Libération





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : Vivre notre temps et avancer vers l'avenir avec la pleine contribution des femmes qui devraient figurer à la tête des priorités du nouveau modèle de développement


Libé
Lundi 7 Mars 2022

La question féminine est depuis toujours au centre du projet sociétal de gauche et moderniste de l’USFP

Driss Lachguar : Vivre notre temps et avancer vers l'avenir avec la pleine contribution des femmes qui devraient figurer à la tête des priorités du nouveau modèle de développement
«Notre parti a donné tout au long de son long parcours de militantisme, de forts signaux de sa réelle, sérieuse et objective adhésion à la lutte pour rendre justice aux femmes marocaines et réaliser la parité et aller de l’avant en matière d’amélioration de l’arsenal législatif les valorisant et de mise en valeur de leur place dans à la fois la société et l’Etat », a souligné le Premier secrétaire, Driss Lachguar, dans son discours prononcé en décembre dernier lors de la réunion du Conseil national de l’OSFI (Organisation socialiste des femmes ittihadies).

Le dirigeant ittihadi a encore mis en avant dans ce discours que l’USFP, du fait de son référentiel social-démocrate et de projet sociétal moderniste, a, depuis le Congrès extraordinaire de 1975, été précurseur en ce qui concerne la question féminine, tout en accordant une place convenable aux femmes au sein des instances décisionnelles du parti.
On trouve cette forte conviction de faire avancer les droits des femmes dans le document élaboré en 2020 par le Premier secrétaire de l’USFP et intitulé « Plateforme d’orientation pour l’encadrement du dialogue ittihadi concernant la conjoncture actuelle ». «Il n'y a pas d'autre solution que de vivre notre temps et d'avancer vers l'avenir avec la pleine contribution des femmes, qui devraient figurer à la tête des priorités du nouveau modèle de développement, car elles sont - comme le prouvent les expériences des pays démocratiques développés - un acteur clé de la construction démocratique, du développement et du progrès de la société», a mis en avant Driss Lachguar dans cette plateforme. Et de souligner : «L’édification d’une société moderniste, rationnelle et responsable incluant toutes les énergies est une nécessité vitale pour notre pays. Cela exige, entre autres, d’enraciner la parité, l’égalité et la dignité humaine en vue de lutter contre l’exclusion et la marginalisation et de fortifier le sentiment d’appartenance nationale chez les différentes couches sociales ».
Par ailleurs, le document politique présenté et approuvé lors du dernier Congrès national du parti (tenu en janvier 2022) a accordé une place importante à la question féminine et à l’amélioration des conditions des femmes. «Les grands objectifs du projet de société que notre parti vise à consolider ne pourront être atteints sans parvenir à une société juste et démocratique qui accueille toutes les compétences et les énergies capables de faire face aux défis liés à la stabilité, au développement et au progrès de manière à garantir l'égalité, la justice sociale et la dignité humaine », lit-on dans ce document. Et de préciser : «L’USFP considère qu'une société cohésive nécessite l'inclusion de divers groupes sociaux, en particulier les femmes, les jeunes, les personnes en situation de handicap et les personnes âgées, dans la vie politique, sociale, économique et culturelle. Cet objectif ne sera atteint qu'en créant un climat propice à l'inclusion, en luttant contre l'exclusion et la marginalisation, en mettant en œuvre les mécanismes démocratiques et en garantissant tous les droits politiques, sociaux et environnementaux fondamentaux ».
Il appert de tous ces documents et ces déclarations que l’USFP tient profondément à l'égalité homme-femme et au renforcement de la présence des femmes dans les postes de décision.
Il y a lieu de rappeler que plusieurs réformes et acquis pour la cause des femmes ont été réalisés en coopération avec les organisations féminines marocaines sous le gouvernement de l’Alternance présidé par le leader ittihadi, feu Abderrahmane El Youssoufi, notamment le Code de la famille, la loi sur la nationalité et le Code du travail garantissant les droits des femmes.
En effet, l’USFP a été de tous les combats pour l’amélioration des conditions des femmes et il tient à poursuivre ce combat sur tous les fronts et à faire face à toutes les tentatives des passéistes visant à porter atteinte aux acquis réalisés par les femmes au cours des dernières années.
 


Lu 5509 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS