Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar : La région a grand besoin d’élites politiques à même d’ accompagner le développement mené par l’Etat

Synergie ittihadie dans les provinces du nord



Driss Lachguar : La région a grand besoin d’élites politiques à même d’ accompagner le développement mené par l’Etat
Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a tenu à faire savoir, samedi, lors de la réunion du Bureau politique à Fnideq, en présence des dirigeants du parti dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, que «le choix de la ville de Fnideq comporte plus d’un sens à divers niveaux, et ce à travers les contextes politique, social et économique que vit notre pays». Pour le Premier secrétaire, la présence de la direction du parti dans cette région constitue une occasion pour saluer la résistance des citoyens de ces provinces confrontées à de grandes difficultés sociales suite à la décision des autorités marocaines de mettre fin aux opérations de contrebande en l’absence d’une vision économique et sociale globale.

A cet effet, Driss Lachguar a rappelé que le Forum régional du Nord tenu samedi à Tanger devait apporter la réponse idoine en vue de sortir de la crise et de permettre l’autonomisation économique et sociale de ces régions. Il a affirmé, par la suite, que la responsabilité du parti, alors qu’il développe sa vision sur le Nouveau modèle de développement tout en garantissant sa meilleure application, est que sa démarche ne doit être affectée par aucune erreur sur le plan de la classification des priorités de développement.

En ce qui concerne le contexte politique dans lequel s’est déroulée cette réunion qui a vu la présence du secrétaire régional du parti, Mohamed Elmouhi, du secrétaire national de la Chabiba ittihadia, Abdellah Sibari, du député parlementaire de la circonscription de Tétouan, Mohamed El Mellahi, le Premier secrétaire a signalé que la mémoire du parti est marquée par sa contribution, aux côtés du regretté Mohammed V, au renforcement de l’unité nationale et géographique du Maroc, ainsi qu’à l’unification du Nord et du Sud.
Quels que soient les sacrifices à consentir, le peuple qui a milité en parfaite symbiose avec l’institution monarchique pour le recouvrement de l’ unité territoriale du Maroc est disposé à poursuivre la lutte avec la même force

Il a invoqué, à ce propos, la Route d’Al Wahda initiée par le martyr Mehdi Ben Barka et qui avait pour objectif d’unifier notre pays qui a été divisé par la colonisation; un chantier qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui.

Le Premier secrétaire a également rappelé que l’USFP a œuvré, aux côtés de S.M le Roi, au processus de la réconciliation des provinces du nord au début du nouveau règne, assurant qu’il a assumé ses responsabilités avec un stoïcisme mâtiné d’un nationalisme sans faille sous le gouvernement d’Alternance et via les réalisations qui ont vu le jour durant et après cette période et qui ont servi de fondement aux grands chantiers de développement que connaît la région.

Driss Lachguar a aussi mis en exergue le lien logique entre le développement économique, spatial et social d’une part, et la mise à niveau politique d’autre part. A cet égard, il a insisté sur le fait que les provinces du nord ont besoin d’élites politiques qualifiées capables d’accompagner le processus de développement initié dans la région.

Driss Lachguar : La région a grand besoin d’élites politiques à même d’ accompagner le développement mené par l’Etat
Compte tenu de la symbolique politique de cette réunion, qui a été tenue par le Bureau politique dans la ville de Fnideq, proche du préside occupé de Sebta, le Premier secrétaire de l’USFP a salué les positions de la direction du parti à propos de la crise actuelle entre le Maroc et l’Espagne, avant d’affirmer que le moment est venu d’exiger de l’Etat espagnol qu’il mette fin à sa politique hostile envers le Royaume, laquelle politique est, en fin de compte, un vestige de la période coloniale, et qui est alimentée par des médias espagnols et des partis et des organisations de droite qui s’imaginent que l’affaiblissement du Maroc sert les intérêts de l’Espagne.

Driss Lachguar a estimé que ce point de vue est passéiste et irréaliste, et que l’USFP va y faire face. De plus, il a souligné que le peuple marocain considère que ce que l’Espagne a fait constitue un acte hostile qui contredit le partenariat maroco-espagnol et le bon voisinage entre les deux pays, surtout après que le gouvernement espagnol a instrumentalisé la question de l’immigration irrégulière pour cacher les vraies causes de la crise entre les deux pays et comme prétexte pour dresser les institutions de l’Union européenne contre notre pays.

Driss Lachguar a souligné que «toute tendance à l’escalade et à l’implication d’une partie du Parlement européen dans une position coloniale qui considère que les frontières européennes s’étendent jusqu’en Afrique nécessite l’invocation de la raison et de la logique en lieu et place de l’escalade et du maintien de la tension». Parce que, selon lui, l’espace méditerranéen a vécu des guerres et des conflits à travers l’histoire mais le Maroc et ses partenaires du nord sont aujourd’hui déterminés à continuer de faire de cet espace une source de paix et de sécurité. «Le Maroc demeure ouvert au dialogue avec ses partenaires, dans la perspective de recouvrer son entière souveraineté», a précisé le Premier secrétaire.
L’USFP soutient la population de cette région en vue d’ œuvrer ensemble dans le sens du Nouveau modèle de développement pour lutter contre les conséquences de la pandémie et regarder vers l’ avenir

Le leader ittihadi a, de ce fait, appelé l’Etat espagnol à prendre compte de toutes les données juridiques et historiques qui donnent à notre pays le droit de recouvrer ses terres occupées, regrettant l’héritage colonial qui est toujours présent chez certains politiques espagnols qui refusent de traiter le Maroc d’égal à égal. Il a, à cet égard, affirmé que le peuple qui a milité en parfaite symbiose avec l’Institution monarchique pour le recouvrement de l’unité territoriale du Maroc est disposé à poursuivre cette lutte avec la même énergie, quels que soient les sacrifices à consentir.

Rappelons qu’à l’issue de cette réunion, le Bureau politique de l’USFP,s’est réuni pour discuter de nombreux points concernant le développement et le Forum régional Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Notons enfin que la ville de Tanger a connu, samedi 19 juin, le lancement des travaux du Forum régional du parti dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima en présence du Premier secrétaire et des membres du Bureau politique, et durant lequel les grandes lignes du programme électoral de la région ont été dévoilées à travers un exposé détaillé présenté par Mohamed Souali.

H.T

Libé
Dimanche 20 Juin 2021

Lu 1350 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS