Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers




Divers
Arrestation
La police de l'aéroport international Mohammed V de Casablanca a arrêté, en fin de semaine dernière, un ressortissant syrien pour possession d'un passeport syrien déclaré volé selon la base de données de l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) depuis juillet 2016. Le suspect, âgé de 46 ans, était à bord d'un vol en provenance de Sao Paolo (Brésil) et se dirigeant vers la Turquie, indique mercredi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
La fouille des bagages du mis en cause a abouti à la découverte d’un passeport et d'une carte d’identité portant son nom, émis par l’Uruguay, ainsi que d'un autre passeport et d'un permis de conduire tunisiens falsifiés et d'un troisième passeport et d'un permis de conduire guatémaltèques falsifiés, outre sept cachets portant le sceau d’entrée et de sortie du Brésil, d'Argentine, d'Uruguay et de la Bolivie, précise la DGSN. 

Kénitra
Les éléments de la préfecture de police de Kénitra ont arrêté, mercredi, trois repris de justice pour leur relation présumée avec un réseau s'adonnant au vol avec violence à l'aide d'une motocyclette triporteur. Selon les premiers éléments de l'enquête, les suspects se déplaçaient à bord d'une motocyclette triporteur et menaçaient leurs victimes à l'arme blanche avant de leur dérober des effets personnels dont des sacs à main et des téléphones portables, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Les perquisitions ont abouti à la saisie de téléphones portables, de sommes d'argent et de biens issus des opérations de vol perpétrées par les mis en cause ainsi qu'une arme blanche et le triporteur utilisé dans l'exécution des forfaits, précise la même source.

Casablanca
La brigade de la police judiciaire du district de police Hay Hassani à Casablanca a procédé à l'arrestation, mardi, de sept personnes pour leur appartenance présumée à une bande criminelle spécialisée dans le vol de câbles en cuivre utilisés dans les réseaux de télécommunications. Les suspects, dont un ayant des antécédents judiciaires, portaient des gilets et des casques et se faisaient passer pour des employés chargés de la maintenance du réseau de télécommunications, avant de couper les câbles en cuivre et les subtiliser à l'aide de voitures en vue de les revendre, précise un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Ces actes criminels ont endommagé le réseau des télécommunications dans plusieurs zones de la ville de Casablanca, ajoute-t-on de même source.
Les perquisitions menées dans le cadre de cette affaire ont permis la saisie de quatre voitures, d'une motocyclette, de gilets et de casques ainsi que de câbles en cuivre issus des opérations de vol, fait savoir la DGSN. Les recherches se poursuivent pour identifier l'ensemble des personnes impliquées dans ces actes criminels.

Libé
Samedi 22 Juillet 2017

Lu 189 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés