Libération



Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Divers Economie




Vision commune pour une agriculture
et une alimentation durables


Un atelier de travail sur la «Cohérence des politiques sectorielles: impact sur l’eau», organisé conjointement par la FAO et le gouvernement marocain, se tient aujourd’hui à Rabat.
Cet évènement auquel prennent part des experts marocains ainsi que les représentants des différents départements ministériels, s’inscrit dans l’initiative SFA «Agriculture et alimentation durables» ou (Sustainable food and agriculture (SFA)) lancée en 2015. Cette initiative vise à appuyer le Maroc dans le processus d’opérationnalisation de l’agenda 2030 et ses objectifs de développement durable.
Cet atelier a pour objectifs de compléter l’analyse de l’étude préliminaire sur la cohérence des politiques sectorielles et leurs effets sur l’utilisation de l’eau; identifier les incohérences existantes entre ces politiques et proposer des points d’action pour assurer une gouvernance durable des ressources en eau. A rappeler que la  FAO a développé une vision et une approche de l’alimentation et de l’agriculture durables en 2015, simultanément lancée au Maroc, au Bangladesh et au Rwanda. Les résultats de l’analyse, jugée probante au Maroc, ont été validés et publiés en 2017.

Des sociétés marocaines et sud-coréennes explorent les voies de coopération dans l'électrique

Une délégation sud-coréenne composée essentiellement de sociétés spécialisées en équipements et matériels électriques a eu récemment à Casablanca, des échanges avec des représentants des entreprises marocaines, dans la perspective de mettre en place une coopération fructueuse dans ce domaine.
Le président de la Korea electrical manufactures associations (KOMEA), Sechang Chang a souligné que cette rencontre s'inscrit dans le cadre du développement des relations économiques entre les deux pays, notant que les sociétés sud-coréennes sont appelées à tirer profit des énormes opportunités générées par la forte dynamique socioéconomique que connaît le Royaume. Quant au directeur général de la Korea Electric Power Compagny (KEPCO), Kwangsoo Hwang, il a relevé que cette rencontre d’affaires a permis un échange d’expériences et d’expertise entre les opérateurs marocains et sud-coréens, qui ont l'occasion de tenir des rencontres BtoB.
Le directeur central de production à la branche électricité de l'ONEE, Abdellatif Bardach, a assuré que les sociétés marocaines sont ouvertes à toutes les expériences à l’international, d'autant que les entrepreneurs nationaux jouissent d'une grande notoriété.
Au cours de cette rencontre, tenue à l'initiative de l'Agence coréenne pour la promotion des investissements et du commerce (KOTRA), la Fédération nationale de l'électricité et de l'électronique (Fenelec) et la KOEMA ont signé un mémorandum d’entente portant sur le renforcement des échanges entre les entreprises dans les deux pays et leur accompagnement dans les appels d’offres au niveau des deux marchés

Mardi 31 Octobre 2017

Lu 752 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >