Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deuxième édition de "Chrib atay" : Une mise en valeur du patrimoine populaire souiri




Deuxième édition de "Chrib atay"  : Une mise en valeur du patrimoine populaire souiri

Après un report motivé par des sentiments de solidarité unanime avec le peuple palestinien assiégé à Gaza, la deuxième édition du Festival Chrib Atay est prévue les 6 et 7 mars 2009 à Place Bab El Menzah à Essaouira, donnant ainsi suite au franc succès qu'avait connu la première édition. Les festivités de "Chrib Atay" célébrant la fête de l'Achoura ont pu reprendre leur éclat grâce à une initiative de l'Association Dar Gnaoua, en partenariat avec la province d'Essaouira, et l'Association Essaouira Mogador. Cette manifestation ancestrale a pour but de mettre en valeur le patrimoine populaire et culturel souiri, tout en sensibilisant les jeunes Souiris aux composantes patrimoniales constituant la vraie richesse culturelle de la ville qui a intérêt à pérenniser son identité singulière.
La Lila de "Chrib Atay" ou "Lila des Rzoun" est un moment festif, ouvert au grand public tout en restant dans une atmosphère de famille et de convivialité propre à la ville. Dans une ambiance de chant, de liesse, de respect et d'attachement à l'héritage culturel de la ville des Zaouïa, les Chbani et  "Béni Antar" s'adonnent à un exercice d'échange de critiques par le biais d'un chant rimé et rythmé,  tout en restant dans les limites du respect, de la tolérance et surtout de l'amour. Un acte de défoulement spontané qu'essaient les organisateurs de "Chrib Atay" de redynamiser et de mettre en valeur en vue de donner un nouveau souffle à certaines valeurs qui ont toujours constitué les spécificités de la pacifique et accueillante ville d'Essaouira.
En sirotant du thé, et grignotant gâteaux et fruits secs, les "Chbani" et "Béni Antar" se livrent à de longues heures de jeux et de chants évoquant des personnalités connues dans la mémoire souirie ainsi que de drôles et remarquables scènes incarnant simplicité et humour.
Au programme de cette deuxième édition "Chrib Atay" qui se veut riche et variée, les fameuses "Haddarates" d'Essaouira et de Marrakech, l’art de la Dakka avec la troupe Al Baraka, des Ksaid du malhoun chantées par l’artiste Mustapha Khalili et Aïcha Souhoum, du zajal avec Abderrahman El Hamoul, le grand moment du Rzoun, les Gnaoua d'Essaouira avec les maalems Abdellah Guinéa et Allal Soudani et un hommage très spécial au Haj Idriss Backla, l’un des chiouckh du patrimoine hamdouchi.

Abdelali Khallad
Lundi 2 Mars 2009

Lu 528 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com